Le groupe PLR refuse le budget 2020 de la Ville de Neuchâtel

Budget 2020 : Le PLR de la Ville de Neuchâtel refuse que la Ville augmente sa dette de 40 millions alors que le déficit structurel est de l’ordre de 10 millions.

Ce n’est pas de gaîté de coeur que le groupe libéral-radical a refusé le budget 2020 de la Ville de Neuchâtel, mais trop, c’est trop !

Tout d’abord, le budget 2020 prévoit une augmentation de la dette de 40 millions. En effet, la dette de la Ville de Neuchâtel passera de 315 millions à 358 millions. Or, il apparait que la Ville n’a absolument pas, à l’heure actuelle, la capacité d’amortir ces emprunts.

La Ville de Neuchâtel souffre d’un problème chronique de dépenses. Depuis plus d’une dizaine d’années, elle vit au-dessus de ses moyens et subit un déficit structurel de l’ordre de 10 millions par année.

Minoritaire tant au législatif qu’à l’exécutif, les libéraux-radicaux, n’arrivent pas à faire entendre raison à la majorité qui refuse obstinément de diminuer les charges de la Ville de Neuchâtel.

Lire la suite : Le groupe PLR refuse le budget 2020 de la Ville de Neuchâtel

Vivre la Ville - « Pour une stratégie communale de promotion de la nature et de la biodiversité adaptée au changement climatique » : Abus de motion

« … lutter contre la perte de la biodiversité au niveau local et de la couverture végétale en ville ainsi que contre les îlots de chaleur urbains, tout en améliorant la qualité de vie de la population et l’attractivité de la ville. »

Qu’il est dur de trouver à redire sur des objectifs aussi vertueux. Le groupe PVS a pleinement raison de s’intéresser au patrimoine foncier de la Ville, une des principales ressources dont nous disposons pour la mise en œuvre de nos objectifs politiques, tout particulièrement en matière de climat et de biodiversité.

Et ce n’est bien sûr pas sur ces objectifs que le groupe PLR désire exprimer une réserve, mais plutôt sur l’outil choisi pour les poursuivre : la motion.

Lire la suite : Vivre la Ville - « Pour une stratégie communale de promotion de la nature et de la biodiversité...

Vivre la Ville - Trop de projets immobiliers en rade !

 

A intervalle régulier, nous apprenons l’existence de nouveaux projets immobiliers importants sur le territoire de la Ville. Ces projets, qu’ils soient privés ou conduits par la Ville, sont extrêmement importants afin d’améliorer la densification urbaine, offrir des logements de qualité et favoriser le retour d’habitants au centre-ville.

Les baisses successives de la démographie enregistrées par la Ville ne doivent en aucun cas être prises à la légère et l’amélioration de notre attractivité résidentielle ne pourra pas passer pas que par la réalisation de coopératives d’habitation.

Malheureusement, malgré les communications successives, nous devons constater que peu, pour ne pas dire aucun, des projets annoncés ne sont encore sortis de terre ou en passe de l’être.

Même si la liste ci-après n’est pas exhaustive, nous pensons en particulier aux projets BellaVista (ex. friches Metalor), Les Gouttes d’Or, Tivoli-Sud, Les anciens Abattoirs, les Portes Rouges ou encore Jeanne de Hochberg.

Pour prendre conscience de l’ampleur du problème, il n’est pas inutile de rappeler, par exemple, que la mise à l’enquête initiale du plan de quartier Tivoli-Sud date de 2006. 

Treize ans (!) plus tard, force est de constater que ce projet n’avance pas, enlisé qu’il est dans les procédures d’opposition et les recours.

Lire la suite : Vivre la Ville - Trop de projets immobiliers en rade !

19-017: rapport d'information "Maillon indispensable doit être fiable"

Le groupe PLR a pris connaissance du rapport d’information du Conseil communal relatif son postulat nr 160, datant de 2010. Après bientôt 9 ans on l’avait pratiquement oublié.

Notre postulat posait 3 questions :

1. Avec ces interruptions programmées et non programmées, est-ce que le Fun’ambule est fiable ?

A la lecture de présent rapport du CC, nous nous en déduisons que le CC considère le Fun’ambule comme fiable, mais nulle part nous ne trouvons une prise de position claire du CC.

2. Nous demandions d’avoir une image claire des coûts de pouvoir comparer les frais par passager avec ceux d’autres lignes de la ville.

Nous avons une réponse claire du CC à ce sujet avec les coûts et recettes que la Ville supporte ainsi que le coût que supporte TransN, mais aucune comparaison avec d’autres lignes de réseau de la ville, c’est dommage et nous proposons au CC de nous préparer une telle comparaison pour une prochaine séance de la commission mobilité.

3. Et finalement nous demandions au CC d’étudier des alternatives au Fun’ambule.

Nous n’avons sur ce point également rien, certes nous en déduisons que le CC, satisfait de la situation actuelle, n’a pas estimé nécessaire de se pencher sur cette question. Néanmoins après 9 ans d’attente nous serions en droit d’avoir des réponses claires.

Lire la suite : 19-017: rapport d'information "Maillon indispensable doit être fiable"