14-007 Adhésion de la Ville de Neuchâtel au syndicat intercommunal des sapeurs-pompiers volontaires du Littoral neuchâtelois

Le groupe PLR a pris connaissance avec intérêt de ce rapport. Nous allons, dans notre grande majorité, l’accepter.

Nous ne pouvons que souscrire aux objectifs spécifiques de la nouvelle loi :

  • Des structures adaptées qui assurent une gouvernance efficace et transparente
  • Grâce à une diminution du nombre des partenaires
  • Grâce à une répartition claire des tâches
  • Un système de protection de la population cohérent tout en diminuant les coûts globaux
  • J’en ai encore rêvé cette nuit mais j’avais remplacé sapeur-pompiers par Ville de Neuchâtel pour les objectifs, ah diminuer les coûts globaux…que la mélodie était douce à mes oreilles. Tel Ulysse, j’entendais le chant des sirènes, ce qui est légitime, vous en conviendrez, avec les sapeurs-pompiers.

Le réveil et donc le retour à la réalité était malgré tout un peu brutal, pas seulement en raison du passage à l’heure d’été.

Pour en revenir au sujet. J’ai parlé de grande majorité car quelques-uns de nos conseillers généraux ne sont pas convaincus du bien-fondé de la solution proposée qui est l’adhésion à un syndicat intercommunal et vont de ce fait s’abstenir.

La création d’un syndicat intercommunal est-elle vraiment appropriée à la situation ? C’est une structure lourde qui va regrouper 22 communes, donc 22 personnes, de la Béroche à l’Entre-deux-Lacs…

Est-ce qu’une version « light » ne serait pas plus efficace et donc envisageable ?

Pourquoi pas un représentant par zone de de corps de sapeurs-pompiers, centre de secours et services d’incendie et de secours, on serait à 10 personnes pour notre région ?

Nous vous remercions d’avance des réponses que vous apporterez à nos questions avant de passer au vote.

Pour le groupe PLR
Philippe Mouchet