Vivre la Ville - Projet de collège des Terreaux-Est: De l’efficacité jusqu’au bout SVP

Adapter le nombre de classes à la croissance du nombre d’élèves à Neuchâtel tout en concentrant élèves et professeurs sur le même site des Terreaux est un projet efficace. Le fait de fermer le collège des Sablons (destiné à accueillir une auberge de jeunesse) dans le but d’agrandir le centre des Terreaux améliorera les conditions d’enseignement pour les élèves. Le nombre de trajets y sera diminué et les classes aux besoins pédagogiques spécifiques répondront aux exigences sur un même site. En soutenant ce projet, le groupe PLR montre clairement qu’il défend avec conviction tous projets équilibrés visant à améliorer les conditions d’enseignement.

Lire la suite : Vivre la Ville - Projet de collège des Terreaux-Est: De l’efficacité jusqu’au bout SVP

Vivre-la-Ville : Interpellation Villa PERRET (17-615)

La Villa Perret est vide depuis cinq ans – le PLR pose de questions !

Le Conseil général a voté l’acquisition de la Villa Perret et de son terrain en 2012 pour développer la maîtrise foncière de la Ville en lien avec la réalisation du plan de quartier de Monruz. L’objectif est d’aménager l’accès au lac pour la population et pour obtenir une meilleure marge de manœuvre pour le réaménagement du carrefour routier au nord de la propriété.

Lire la suite : Vivre-la-Ville : Interpellation Villa PERRET (17-615)

17-615 Interpellation Villa PERRET

Nous « fêtons » ce soir les 5 ans de l’achat la Villa Perret , c’est à dire de deux parcelles à Monruz. Sur l’une d’elles il y a cette fameuse maison de maitre : La Villa Perret. 

Lire la suite : 17-615 Interpellation Villa PERRET

17-013 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant la politique d’incitation à l’utilisation des transports publics par les jeunes (ABOADO)

12'259’000 francs, c’est le déficit opérationnel que prévoit le budget 2017, dont 8’500'000 seront couverts par la réserve dite conjoncturelle (celle prévue pour couvrir nos déficits lors des mauvaises périodes financières).

RiFront (4 millions), reports du Canton (2, puis 4 millions), ces sont les charges supplémentaires que nous devrons attendre cette année déjà, puis pour 2018 et 2019.

0 franc, c’est la somme des économies que le Conseil communal a proposées à ce jour à la Commission financière, malgré les demandes réitérées de celle-ci dès l’acceptation du budget, en décembre 2016.

Lire la suite : 17-013 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant la politique d’incitation à...