Interpellation Cadolles II (10-611)

Création : mardi 7 décembre 2010

Le projet d'origine des Cadolles voté en 2006 est un partenariat privé-publique pour le logement. La Ville de Neuchâtel recevra un bâtiment d'une valeur de référence de 10 millions de francs contre la mise à disposition des terrains aux Cadolles. Ce bâtiment devait abriter 40 appartements à loyer modéré.

Après amortissement des anciens bâtiments aux Cadolles la fortune nette de la ville devait augmentera de 4.2 millions francs.
En 2006 on prévoyait la mise en service en été 2009.

Début 2009 le Groupe PLR a interpellé le CC sur les Cadolles suite à un article dans l'Express qui mentionnait 26 logements (contre 40) en contrepartie de la mise à disposition du terrain et un calendrier des travaux sensiblement modifié. La fin des travaux était dès lors prévue pour 2010 pour la partie sud (ancien immeuble transformé en PPE) On parlait de l'année 2011au plus tôt pour la fin des travaux au nord de la parcelle.
Pour expliquer ce changement le CC avait à l'époque donné plusieurs raisons entre autre le fait qu'il avait demandé au Groupe opérationnel de réserver des surfaces au rez-de-chaussée de l'immeuble afin d'y installer des locaux d'intérêt général pour le quartier, comme par exemple, une crèche.


Le CC avait également expliqué la raison du délai changé et a articulé a titre indicatif le chiffre de 8 million de francs comme valeur du nouveau bâtiment, ce qui ramène l'augmentation de la fortune nette à 3,2 millions de francs.

Aujourd'hui le Groupe PLR interpelle pour la 2ième fois parce que c'une question qui nous intéresse comme membre du législatif de cette Ville :

  • Les Cadolles sont un endroit merveilleux entre la forêt et la Ville et un des tous grands projets urbanistiques de la Ville.
  • Projet ambitieux de mixité sociale
  • Mais aussi une transaction financière dans laquelle la Ville est impliquée.

Nous sommes conscients qu'il y a des changements qui peuvent intervenir dans un projet d'une telle envergure et que pour une opération de cette importance, la mise en place et le respect de l'échéancier soit chose difficile. Or, le CG a accepté il y a 4 ans un certain projet. Le temps passe et nous vous demandons aujourd'hui si le projet actuel ressemble encore dans les grandes lignes au projet voté il y a quatre ans ?


Amelie Blohm Gueissaz pour le Groupe PLR