Interpellation - Le marché doit rester à la Place du Marché !

Création : vendredi 12 mai 2017

Le Conseil communal a récemment fait part dans la presse locale de réflexions qu’il menait sur un éventuel déplacement du marché de Neuchâtel ailleurs dans la zone piétonne ou dans la Ville.

Ces déclarations inquiètent et étonnent, d’autant plus que les maraîchers sont fortement opposés à cette idée et que leurs clients aussi semble-t-il. Le groupe PLR souhaite donc marquer son fort attachement au marché et à son emplacement actuel. Non seulement le marché apporte de la vie, des échanges et de la convivialité, mais il attire un nombreux public qui fait également vivre les commerçants du centre-ville. Il permet aux habitants d’acheter des produits frais, de la région, à des producteurs locaux. Il participe donc grandement à la qualité de vie et à l’attrait du centre-ville. 

Ce qui fait son attrait, c’est évidemment aussi sa situation sur la plus belle place de la Ville. Sa proximité de la Place Pury, centre névralgique des transports publics, contribue également à son succès. Pour le groupe PLR, un déplacement ailleurs dans la zone piétonne, à la place du port, au jardin anglais ou même aux Jeunes-Rives pourrait avoir un impact très négatif pour le marché lui-même et pour l’attraction qu’il représente pour notre centre-ville, que ce soit au niveau des nombreux clients qu’il attire au centre ou sur le plan touristique. 

Le marché doit donc être prioritaire à la Place du Marché. Il était d’ailleurs là bien avant les terrasses. Un modus vivendi entre les maraîchers et les commerçants et restaurateurs de la place doit pouvoir être trouvé. Ce également si les clients du marché ont peu à peu changé leurs habitudes et viennent toujours plus tard faire leur marché. Le client doit aussi être roi au marché. Quelques désagréments et dépassements d’horaire au moment du rangement des stands et des départs sont inévitables. De plus, si le marché devait venir à manquer de place, une extension (p. ex. sur la place du Coq d’Inde) serait à étudier en priorité à toute réflexion sur un éventuel déplacement à un autre endroit.

Le 1er juin 2015, le directeur de l’urbanisme mentionnait, en réponse à une question d’actualité du groupe PLR, qu’un groupe de travail « centre-ville » avait été constitué et qu’une réflexion avait été initiée sur l’occupation de la place des Halles et des terrasses en ville de Neuchâtel. Ce groupe devait se pencher prioritairement sur la question de la place des Halles et de l’occupation de cette dernière, mais que la question de déplacer le marché n’était pas à l’ordre du jour. Le dernier article paru dans la presse à ce sujet semble toutefois contredire cette affirmation.

Deux ans plus tard, et vu les inquiétudes grandissantes des maraîchers et de la population, il est temps de mettre fin à cette désagréable situation d’incertitude.

Finalement, toujours concernant le marché, mais sur un autre plan, certains s’étonnent qu’un maraîcher notamment puisse y tenir son stand pratiquement chaque jour de la semaine, soit également quand ce n’est pas jour de marché. Selon eux, cela pourrait constituer une forme de concurrence déloyale vis-à-vis des commerçants installés et vendant les mêmes produits, qui doivent eux s’acquitter d’un loyer souvent important et répondre à différentes normes strictes. Cela pourrait en outre constituer une inégalité de traitement vis-à-vis d’autres maraîchers qui ne bénéficieraient pas de la possibilité de tenir un stand chaque jour de la semaine, et mérite donc des explications. Sans prendre position sur ces questions, quelques explications à ce sujet seraient les bienvenues. 

Au vu de ce qui précède, les soussignés souhaitent par la présente interpeller le Conseil communal et lui demander des explications et des réponses aux questions suivantes :

- Le Conseil communal envisage-t-il sérieusement de déplacer le marché à un autre endroit ? Où en sont les réflexions et discussions menées depuis 2015 ? 

- Le Conseil communal peut-il aujourd’hui rassurer la population et les maraîchers en confirmant que le marché ne sera définitivement pas déplacé, ou du moins pas sans l’accord de ces derniers ? Et qu’il ne mettra aucune pression sur eux, sous quelque forme que ce soir, pour obtenir leur accord ?

- Quelles étaient ou sont les plaintes des commerçants de la place, s’il y en a ? Ont-ils pu être entretemps être entendus ? Une solution satisfaisante pour eux a-t-elle été trouvée ?

- Existe-t-il une autorisation particulière permettant à certains stands de venir chaque jour ouvrable ? Si oui, pour quelles raisons et sur quelle base ? 

Avec nos remerciements au Conseil communal pour les éclaircissements qu’il nous fournira sur ces différents points, et sur la confirmation qu’il apportera, nous l’espérons, sur la question du maintien du marché à son endroit actuel.

Le 12 mai 2017

Pour le groupe PLR au Conseil général

Alexandre Brodard