Onde Verte (09-406)

Création : mardi 2 février 2010
Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs,

La proposition des groupes socialiste et popvertsol au sujet de l'attribution de la subvention pour l'abonnement Onde verte amène le groupe PLR a faire plusieurs constatations.

Premièrement, une constatation qui s'adresse au Conseil communal.
Le conseil communal n'a pas fait son travail d'exécutif.
Il n'a rien prévu, il n'a rien vu venir et il n'a pas, comme il l'annonçait dans son rapport 02-026 et par la suite dans le rapport de gestion et des comptes de l'exercice 2007, réexaminé l'intérêt et l'impact de cette subvention de manière régulière.
Jusqu'à quand aurions-nous accordé, sans base légale, des subventions pour l'abonnement Onde verte, si la proposition rose-verte n'avait pas été déposée ?
A quand une réflexion complète et profonde du conseil communal qui pourra déboucher sur un réexamen de la situation, comme cela avait été annoncé par le passé ? Si gouverner c'est prévoir, comme le disait Emile de Girardin et bien, sur ce coup, le conseil communal n'a pas gouverné.

Deuxièmement, une constatation sur la mesure elle-même.
Rappelons-nous, Monsieur le Président, chers collègues, qu'est-ce qu' est la subvention Onde verte à l'origine.
Et bien c'est une mesure temporaire, temporaire, d'encouragement à l'utilisation des transports publics pour renforcer l'incitation au transfert modal résultant des restrictions de stationnement provoquées par Expo02.
Expo02 a passé et nous a laissé, des étoiles pleins les yeux, j'imagine d'ailleurs que c'est pour ça qu'on a pas vu passé le million qui nous était dû, qu'on nous a laissé aussi un fun'ambule très souvent arrêté, par contre la subvention temporaire, elle, n'a pas passée.
Mais aujourd'hui, quelle est la réalité de la subvention Onde verte ? Combien d'abonnements sont subventionnés ? Et bien la situation est la suivante :
En 2005, c'est 1906 abonnements annuels qui sont subventionnés.
En 2008, 1189. 38% de moins.
A qui bénéficie cette subvention ? A des automobilistes qui se sont mis aux transports publics ?
Non ! La subvention profite aux personnes qui utilisaient déjà les transports publics ou qui les auraient utilisé, avec ou sans subvention. Preuve en est que lorsque les TN ont augmenté les prix des abonnements Onde verte en 2009, diminuant ainsi l'attractivité de l'offre, il y a eu une légère augmentation des demandes de subventions pour notre ville. Les personnes qui y avaient droit ont donc fait la demande, sans diminuer le nombre des utilisateurs de véhicules.
Cette mesure incitative est donc un échec car elle ne remplit pas ses objectifs. Est-ce que ces CHF 200'000.- de charges en plus ne seraient pas plus utiles ailleurs?
Le conseil communal ne pourra d'ailleurs pas nous dire le contraire sur les objectifs, puisqu'il n'a pas eu de réflexion à ce sujet, sinon il nous en aurait sûrement fait part très tôt, afin de prendre la décision de reconduire une telle subvention avant la fin programmée de celle-ci !

La troisième constatation s'adresse à la majorité dépensière de notre assemblée que j'invite à boire ces quelques vers :

Les fourmis très économes du groupe PLR,
se réjouissaient que vous, cigales dépensières,
chantiez les louanges de l'austérité financière.
Lorsque des paroles aux actes vous pourriez faire,
vous n'hésitez pas à oublier vos chants d'hier.
Puis vient le froid, voilà l'hiver et sa galère,
Le grenier est vide, la famine s'annonce sévére.
Ceci n'est pas la fable, car vous êtes majoritaires
Les fourmis PLR plient mais rêvent d'une nouvelle ére


Si la formule se veut poétique, il n'empêche qu'elle met le doigt sur une triste réalité. A savoir que la majorité n'a aucune envie de désendetter, de préparer l'avenir sous la forme d'une fortune nette de nature à engager des montants quand ce sera nécessaire.
Seul le groupe PLR assume ses responsabilités et est prêt à faire des choix, parfois douloureux, mais ô combien nécessaires.
Seul le groupe PLR a le courage de prendre, au sein de notre conseil, des décisions qui réduisent nos dépenses et cela pour le bien de l'ensemble des contribuables de notre ville car c'est ça, préparer l'avenir de la ville et des générations futures.
Seul le groupe PLR est cohérent et se souci d'avoir des finances saines afin de pouvoir s'engager dans la cohésion sociale.
Mais comme je l'ai déjà dit, vous êtes majoritaire.

Enfin, Quatrième constatation, au sujet de l'amendement du conseil communal. Afin de ne pas répéter ce que j'ai déjà dit dans la gestion de ce dossier par le conseil communal, je dirai simplement que cet amendement n'est ni une mesure de politique sociale, ni une mesure de politique environnementale, mais bien une complication, un mécanisme qui créé des inégalités peu justifiable et qui se substitue à l'aide sociale.

Dès lors, au vu de ce qui précède, vous aurez compris que le groupe PLR dira non à la proposition de la majorité dépensière.

Fabio Bongiovanni

 

02.02.10
La proposition est acceptée par une aliance PVS-PS alors que le but de départ du PS était simplement de reproposer la possibilité de bénéficier de la subvention pour les abonnements annuels mais en offrant la possibilité de payer de manière mensuelle... Le groupe PS a voté en bloc malgré une intervention de la dernière chance tentant de les ramener à la raison (avec l'acceptation de cette proposition, la Ville va gaspiller CHF 200'000.- suplémentaires...).