Neuchâtel Cité de l'énergie (rapport 10-003)

Création : mercredi 9 juin 2010
10-003 Rapport Neuchâtel Cité de l'energie - Intervention du 7 juin 2010

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les Conseillers généraux,

L'écologie, tout comme le social d'ailleurs, n'est pas réservée au seul parti qui porte son nom. Elle dépasse largement le cadre du politique et doit être soutenue par tous autant que possible, dans le mesure du raisonnable. Le groupe PLR y est particulièrement sensible et se réjouit que la ville de Neuchâtel montre l'exemple en la matière.

C'est dans cette optique que notre groupe prendra acte du rapport du Conseil communal et votera les trois arrêtés y relatifs, tels que modifiés suite à la consultation du Département cantonal concerné. Il considère les mesures envisagées comme intéressantes et raisonnables.

Avant cela, - je ne m'attarderai pas plus sur les aspects positifs des différentes mesures, car j'imagine que le Conseil communal s'en chargera à l'envi, et il sont présentés dans le rapport- quelques remarques et questions quant aux actions envisagées.

En ce qui concerne l'achat de véhicules électriques, de même que pour l'achat de panneaux solaires photovoltaïques, nous invitons le Conseil communal à favoriser autant que possible les fabricants de la région. Le canton de Neuchâtel est précurseur en la matière et possède sur son territoire des entrepreneurs particulièrement qualifiés. Il semblerait qu'il n'en ait pas toujours été tenu compte lors d'achats passés, et c'est bien dommage à notre avis. On peut par exemple mentionner les panneuaux du stade de la Maladière. Le Conseil communal pourrait-il nous assurer qu'il favorisera les entreprises locales?

Toujours concernant les véhicules électriques, le Conseil communal pourrait-il nous donner quelques informations supplémentaires sur les raisons qui font que 2 véhicules sur 3 en possession de la ville sont déjà hors d'usage, avant même la fin de leur amortissement comptable ? Les nouveaux véhicules seront-ils de meilleur qualité ? Combien de véhicules sont-ils prévus pour la somme de CHF 90'000.00 ? La centrale prévue sur le toit de la Promenade suffira-t-elle à les alimenter ?

Notre groupe s'est enfin inquiété du coût en énergie grise de la production et de l'élimination des véhicules électriques, ainsi que de l'utilisation de métaux lourds nécessaires pour la pile de ces véhicules. Si nous soutiendrons cette mesure dans le cas présent, nous ne sommes que partiellement convaincu par le bienfait écologique de ce type de véhicules, vu leur coût énergétique final. Nous demanderons plus d'assurances à ce sujet au Conseil communal s'il souhaitait en acquérir d'avantage.

Pour ce qui est de l'étiquette display, qui sera rendue obligatoire pour les bâtiments de 5 unités d'habitation et plus et pour les autres bâtiments d'une surface au sol de plus de 500m2, nous souhaiterions que le Conseil communal nous confirme :

1) que le coût de CHF 150.00 prévu pour les propriétaires couvrira le calcul de la dépense énergétique ainsi que l'étiquette display, et

2) qu'il n'y aura pas d'obligation d'afficher l'étiquette display sur les bâtiments

Quant aux ampoules : la mesure prévoyant le subventionement des ampoules LED pour un montant de CHF 20'000.00 a laissé perplexe certaits membres du groupe. Une telle mesure porte-t-elle réellement des fruits ? Comment l'organiser à moindre frais et de manière juste ?

Toujours au suet des ampoules, il semblerait que les nouvelles ampoules économiques n'amènent pas que des économies, mais générent d'autres problèmes, comme un excès d'émissions électromagnétiques et des problèmes de recyclage. Quelle est la politique actuelle du Conseil communal actuellement en matière d'ampoules économiques ou de LEDs ?

Enfin, concernant les obligations prévues pour les propriétaires, qui devront transformer dans un délai de 5 ou 10 ans les installations de chauffage et de production d'eau chaude non conformes à la nouvelle réglementation, nous espérons que le Conseil communal saura faire preuve de compréhension et de largesse d'interprétation de la notion d'investissement disproportionné. En effet, pour certains propriétaires qui rencontreraient des difficultés financières à procéder aux transformations, l'investissement nécessaire pourrait se montrer trop élevé, donc disproportionné. Être propriétaire ne signifie pas forcément être plein aux as, ni vache-à-lait, il convient peut-être parfois de le rappeler.

De manière générale le groupe PLR s'est finalement intérrogé sur le large développement de l'énergie életrique, et sur sa conséquence possible à moyen terme, soit la nécessité d'une nouvelle centrale atomique en Suisse. Cette pensée a laissé songeurs certains d'entre nous, qui ne le verraient pas d'un très bon œil.

J'en arrive aux propositions d'amendements du groupe Popvertsol, qui, pour être honnête, n'ont pas emporté l'enthousiasme du groupe. Ces propositions vont trop loin ! Comme souvent, la ville tend la main, et PopVertsSol veut prendre le bras..

Amendement de l'art. 186bis : étendre l'obligation dès 300m2 de surface. Cela concernerait bcp trop de bâtiments et de propriétaires, et pas seulement des grands. On est très vite à 300m2 ! Le groupe PLR préfère inciter que contraindre. Vu le résultat de la dernière votation sur la loi cantonale sur l'énergie, la population neuchâteloise semble également de cet avis. Selon confirmation du Conseil communal, tout propriétaire aura la possibilité, pour CHF 150.00 d'obtenir l'étiquette display de son bâtiment. Incitons-les à le faire, ne les contraignons pas !

Si cet amendement devait être accepté, le groupe PLR refusera le rapport dans son entier.

Amendement de l'art. 186ter : obligation pour la ville de fournir le résultat de la dépense d'énergie thermique aux locataire aussi. Il appartient selon nous au propriétaire d'y procéder, par exemple au moyen d'une affiche sur le panneau d'affichage de l'immeuble, pas à la commune ! Arrêtons de créer inutilement du travail supplémentaire pour l'administration ! Combien de temps et d'argent cela coûterait-il ? Le Conseil communal pourrait-il nous en informer ?

Ajout d'un art. 186septies : obligation d'annonce de toute rénovation d'installation de chauffage. On veut à nouveau rajouter des obligations pour les propriétaires, les mettre sous la tutelle des autorités, et charger voire surcharger l'administration ! On va à nouveau beaucoup trop loin et l'on sort du raisonnable.. Tout d'abord la ville n'est pas en mesure actuellement d'offrir les études et propositions envisagées, ensuite l'information en la matière est à disposition de qui veut bien la chercher. Nul besoin de contrainte, à nouveau, il convient d'informer ou d'inciter !

Pour terminer nous vous annonçons que le groupe PLR a déposé un postulat en lien avec ce rapport, demandant au Conseil Communal de se pencher sur la question du «surchauffage» dans les bâtiments communaux, dans le but de réduire le chauffage à une température de 200 maximum en hiver. En plus de l'effet bénéfique au niveau climatique et écologique, cette mesure simple aurait également un impact non-négligeable sur les dépenses de chauffage.

Merci de votre attention.
Pour le groupe PLR au Conseil Général, Alexandre Brodard

 

Tous les amendements PVS, celui concernant l'obligation d'informer propriétaire et locataires excepté, ayant été refusé, le groupe PLR a pris acte de ce rapport.