Budget 2011, intervention d'entrée en matière

Création : mercredi 8 décembre 2010
SATISFACTION B2011

Tout monde est content :
Le CC se réjouit du résultat équilibré
La CF exprime sa satisfaction et félicite le CC pour le résultat 2011
Et les Groupes politiques font de même ce soir.

Le Groupe PLR est aussi content, c'est vrai, si on compare le bénéfice de 1'000 avec les craintes que nous avons eu pour l'année 2011.Nous sommes soulagés et contents et nous remercions le CC et toute l'administration communale pour les efforts faits et ce budget équilibré établi dans un contexte difficile.

De plus - selon l'étude l'IDHEAP -, Neuchâtel était en 2009 en tête du classement de 20 Villes suisses, ce qu8i veut dire que. Neuchâtel a fait mieux que sa moyenne historique des années 2001-2008.
Le Groupe PLR est satisfait et fier de ce résultat et félicite particulièrement les CC qui ont contribué à ce résultat !

« Des exercices équilibrés » c'est exactement ça ce que le PLR a mis comme but en 2008 dans sa brochure de vote et nous nous réjouissons particulièrement que d'autres Groupes se joignent aux convictions du PLR.

Mais attention : Le PLR parle des exercices équilibrés au pluriel. Grace à la planification pluriannuel (c'était aussi un de nos souhaits pour cette législature) nous pouvons constater qu'on nous annonce le yoyo entre
2010 un budget équilibré
2011 gain de 9 millions
2012 budget équilibré
2013 perte de 5 millions

Certes, une planification sur 4 ans est très vague mais elle montre en quelque sorte que tout est possible et que nos finances dépendent en grande partie d'élément qui sont aussi difficilement prévisible que influençable :par exemple les rentrées fiscales , l' aide sociale, le taux d'intérêt. Donc de grands efforts ont été faits mais le résultat varie entre satisfaisant, mauvais eet bon.

MISE EN GARDE CONTRE NOUVELLES DEPENSES
Le CC a commencé a faire preuve de rigueur en ce qui concerne les dépenses ces dernières années : Malheureusement dès que la situation financière se présente un peu mieux, il y a des velléités qui apparaissent : Des bout de postes qui sont créés, des augmentations de subventions et des nouvelles idées pour des investissements qui ne vont pas tarder a voir le jour.

La gauche demande souvent de réagir de manière anticyclique, c'est à dire : de dépenser en situation de crise. OK, mais la politique anticyclique veut aussi que l'on économise quand ça commence à aller mieux : Le PLR met en garde aujourd'hui contre la hausse des dépenses qu'on sent venir et demande au CC mais aussi à nos collègues de cette hémisphère de continuer la politique de rigueur

Le PLR veut voir des exercices équilibrés voire bénéficiaire pour pouvoir un jour pouvoir rembourser la grande dette que la Ville a accumulée et qui est d'ailleurs pas pris en considération dans le classement de l'IDHEAP.


REDUIRE LA DETTE
Je puise une 2ième fois dans la brochure de vote 2008 du PLR et je lis : « la dette réduite »

C'est là où la satisfaction du Groupe PLR s'arrête et on s'étonne un peu que la CF ne commente pas plus cette « boule au pied » que la Ville de Neuchâtel traîne avec elle.
Avec un peu de recul on se demande : Comment la commune de Neuchâtel remboursera-t-elle cette dette ? Car la dette doit être remboursée !
Une dette qui finance des projets rapportant de l'argent à la Ville est justifiable.
Une dette qui finance des infrastructures ou un patrimoine financier tout aussi démesuré que déficitaires ne l'est pas.

Le Groupe PLR demande au CC de réduire la dette pour que nos enfants puissent à leur tour investir dans des projets et ne se trouvent pas bloqué avec une marge de manœuvre très limité comme nous l'avons actuellement !

MANQUE DE RAPPORTS
Evidemment le Groupe PLR a regardé de près les augmentations de postes et autres augmentations de dépenses. Nous constatons qu'il y a des augmentations discrètes de bout de poste dans plusieurs dicastères.

2 postes au CEG, compensés par entrées équivalentes, des 20% aux musées à la voirie à l'urbanisme etc. Il y a surtout aussi un50 % communication à la Chancellerie pour la communication qui nous a intrigué car on nous l'avait présenté à l'époque comme subventionné par la diminution de la fréquence de parution de Vivre la Ville.

Et finalement ous nous étonnons surtout que le CC ose venir avec des augmentations de subventions (je ne parle pas des mis à niveaux des subventions réduites pendant la crise) sans avoir présenté au CG le fameux rapport sur la politique culturelle qui nous a été promis depuis longtemps. Jusqu'à quand devons nous attendre avant de connaitre les intentions du CC ? Le Groupe PLR n'est pas d'accord d'accorder de nouvelles subventions sans connaître les intentions globales du CC. Nous n'avons rien contre le fait de donner plus de subventions à une Association comme la Case à Choc qui attire plutôt les Jeunes. Mais nous voulons que le CC ait le courage de dire quel choix il a fait. Après, la discussion politique en toute transparence pourra avoir lieu !
Pour cette raison la plupart des membres du Groupe PLR s'abstiendra lors du vote de l'arrêté VI concernant l'augmentation de la subvention pour la Case à Choc. Et surtout, ne dites pas que le Groupe PLR a une dent contre Case à choc car ce n'est pas le cas. Nous avons un dent et une rage contre le manque de transparence et l'absence de rapports promis il y a plusieurs années !

Puisque je parle de rapport, je pose également la question quand est-ce que le CG recevra
· Rapport sur la politique de logement
· Rapport d'information sur le Stade de la Maladière

Je résume, que le Groupe PLR est content du résultat équilibré pour le budget 2011.
Le Groupe PLR veut que le CC continue une politique de rigueur et met en garde contre la hausse de dépenses qui s'installe discrètement dès qu'on prononce le mot « bénéfice ».
Le Groupe PLR veut que le CC nous explique comment il pense réduire la dette
Et finalement nous ne sommes plus d'accord de voter des augmentations de subventions ponctuelles dans des domaines où des rapports sur la politique générales nous sommes promis !
Nous avons quelques questions à poser plus tard, accepterons les arrêtés proposés sauf l'arrêté no. VI.

Amelie Blohm Gueissaz, pour le PLR