11-008 Rapport NumaPort

Création : jeudi 19 mai 2011

11-008 Rapport concernant crédit de concours pour le réaménagement de la place Numa-Droz/ place du Port, dit « NumaPort » (18/5/11)

 

Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs,

Dans le livre référence sur les 1000 ans d'histoire de Neuchâtel, l'historien Jean-Pierre Jelmini nous rappelle qu'en 1900 l'ancienne place du Gymnase a été remplacée par la place Numa Droz et que sa partie occidentale correspondait exactement à l'emplacement de l'ancien Bassin, qui servit longtemps de port à la ville de Neuchâtel. On le voit, à travers l'histoire, tout en reculant le lac fait vivre à notre ville les mêmes défis mais à des endroits différents. Ces espaces nouveaux conquis à la fin du 19ème siècle correspondent aujourd'hui aux défis que doit relever notre ville, des défis liés vous l'avez compris à toute la question de la relation d'une ville à son lac que le développement trop rapide des voies de communications routières a fini par couper en deux durant le 20ème siècle. Le rapport NumaPort est central de ce point de vue puisqu'il pose les bonnes questions et œuvre pour que notre ville retrouve un lien plus direct à son lac.

Le groupe libéral-radical a pris connaissance avec un grand intérêt du rapport concernant cette demande de crédit de concours. Le fait que celle-ci soit relative à l'ensemble de l'espace qui englobe le contours de la poste de Neuchâtel et non pas seulement à la place Numa-Droz est d'importance. En effet, suite au rapport d'août 2010, notre autorité avait été sollicitée pour donner son aval à une réflexion englobant l'espace de la place Numa-Droz seulement. A l'époque nombreux étaient les membres de notre conseil qui, tout en saluant la volonté du CC d'aller de l'avant dans sa volonté d'œuvrer pour optimiser l'utilisation de l'espace Numa-Droz, regrettaient le manque de vision globale par rapport à la question du lien entre le centre ville à son lac.

Ce nouveau rapport dénommé cette fois NumaPort répond donc à cette préoccupation. Et le sujet est d'importance pour le développement de notre cité dans les prochaines décennies, voir même plus loin dans le temps. Le fait que trois commissions (dans l'ordre CSA, P&R, Financière) aient été consultées avant la présentation du rapport prouve si besoin était l'importance des enjeux présentés ce soir. Le CC avec cette nouvelle approche nous propose non plus de se pencher sur le futur aménagement d'un seul espace mais de quatre espaces (places ND, AMP, du P et le Port lui-même) en proposant différents rythmes de réalisation pour les aménagements futurs. C'est ambitieux mais en même temps plus responsable en terme de défis urbanistiques pour éviter à futur les disfonctionnements et les doublons entre l'espace Lac, Ville et Jeunes Rives.

Vous l'aurez compris, notre groupe approuve dans sa majorité l'esprit du rapport. Nous félicitons le CC pour sa volonté affichée d'œuvrer à la réalisation d'un projet d'aménagement global de cet espace, je fais référence là au périmètre du secteur NumaPort présenté en page 9. Bien sûr on pourrait reprocher à notre exécutif de ne pas avoir d'emblée présenté cette approche globale mais si on prend un peu de recul on s'aperçoit que la question des Jeunes Rives traine depuis bientôt dix ans et que les problèmes avec la place du Port datent du siècle dernier. Alors, le fait d'avoir passé une année pour réfléchir et sonder la faisabilité de l'aménagement de la place Numa-Droz n'est en soit pas une erreur mais plutôt une prudence bienvenue. L'erreur aurait été de ne pas tenir compte de l'avis mitigé de notre conseil en septembre 2010 et de ne pas prendre en compte les besoins des espaces voisins de Numa-Droz.

Mesdames et Messieurs, dans ce dossier crucial pour le futur de notre ville, il est indispensable de prendre de la hauteur afin de pouvoir coordonner au mieux :

  • les besoins des différents utilisateurs (forains, festivaliers, exposants)
  • et de tout mettre en œuvre pour œuvrer à une cohérence entre les différents lieux (notre groupe inclut les Jeunes Rives et le Sud du Collègue latin dans cette préoccupation, j'y reviendrai plus en avant).
  • C'est en prenant en compte l'ampleur de ces coordinations nécessaires que notre groupe se pose plusieurs questions, la plupart sous forme d'interrogations mais certaines également sous forme de critiques. Sans tarder je vous les énumère :
  • Coût du projet Numa-Droz : elle est cruciale puisque entre la première estimation, au moment du dépôt de dossier en 2007, chiffrent à 3 millions de francs le coût total du réaménagement alors que nous en sommes maintenant à prêt de 6 millions (référence à la page 18) – notre groupe s'étonne de cette importante augmentation et déplore bien sûr que l'engagement de 35% de la confédération soit calculée sur le premier chiffre et non le deuxième ! (ce regret a déjà été formulé en commission spéciale agglomération) – à relever aussi le soutien du canton pour ce projet qui est fort apprécié.
  • Coûts globaux des études et concours : les plus critiques d'entre nous relèvent que tous financements confondus, près d'un million aura été dépensé avant le premier coup de pioche ! – pour la majorité du groupe c'est le prix à payer pour cibler de manière optimale l'engagement futur mais nous tenions quand même à témoigner notre surprise.
  • Coût place Numa-Droz et imbrications entre les montants engagés : nous aurions voulu avoir quelques précisions sur l'engagement du montant de 289'000 francs voté en septembre 2010 par notre conseil : un partie de celui-ci est-il compris dans le montant de 279'000 francs qui concerne le projet II d'arrête que nous allons voter ce soir ? – en d'autres termes, quelle partie du montant voté l'année passée dans le cadre du crédit d'étude a déjà été engagée ?
  • Cohérence du tout : certains parmi nous regrettent la prise en compte tardive de l'espace NumaPort et également attendent de la part du CC un engagement plus clair par rapport au futur de l'aménagement du Port et de sa place – c'est vrai que l'on reste un peu sur sa fin sur ce sujet puisque c'est seulement en page 10 que l'on découvre les intentions du CC – serait-il possible ce soir d'avoir plus de précisions ? – on pense en particulier au futur rôle que pourrait jouer le vieux Port, aux options possibles pour les places du Port et la place Alexis-Marie Piaget et aux possibles interconnexions entre les deux places.
  • Périmètre d'étude : notre groupe regrette que l'on n'ait semble-t-il pas pris en compte dans le périmètre d'étude le bâtiment du Collège latin et l'espace situé au sud de celui-ci – en effet cette zone est collée à la place Numa-Droz et pourrait jouer un rôle dans la réflexion globale qui est à mener – le CC peut-il nous dire comment il justifie ce choix et si un élargissement est encore envisageable ? – dans le rapport il faut aller en page 7 pour s'apercevoir que notre demande concerne en fait la moitié Est de la zone dénommé Quartier du Musée.
  • Place Numa-Droz : il est clair que notre ville connait actuellement une situation de moins en moins satisfaisante à cet endroit et que quelque chose doit être fait – ne rien faire serait politiquement irresponsable ! – en effet, aux heures de pointes, certaines limites sont atteintes, voire dépassées tant en terme de saturation de trafic que de pollution de l'air – c'est dire si la majorité de notre groupe approuve le choix du calendrier présenté en page 11 du rapport qui prévoit aux points 1 et 2 un accent mis sur la priorité Numa-Droz – notre groupe aurait toutefois souhaite avoir plus de précisions à propos de la troisième étape qui prévoit simultanément le développement des trois autres espaces de NumaPort ce qui nous semble peu réaliste – le CC ne devrait-il pas se fixer une priorité plus claire pour cette troisième étape ?
  • Parkings d'échanges : je souhaiterais avoir quelques précisions sur les intentions du CC en terme de développement des futurs parkings d'échange qui pourraient voir le jour au centre-ville – en mai 2010, le CC avait présenté plusieurs projets concernant les parkings de la place A.-M. Piaget et du Panespo ainsi que l'option d'un parking au Sud du collègue latin – le CC peut-il nous en dire plus car il est évident que ces parkings pourraient apporter des solutions concrètes pour soutenir l'attractivité du centre ville et alléger l'espace NumaPort – ils pourraient aussi bien sûr d'avoir une influence sur les options à prendre pour le développement des trois places concernées par le présent rapport.
  • Autres expériences vécues par des villes comparables à Neuchâtel, nous aurions voulu savoir si le CC s'est inspiré d'autres réalisations en termes d'aménagement urbain ? – je pense ici en particulier à la ville de Bienne qui suite au réaménagement de sa place centrale en 2002, a connu une baisse du nombre de véhicules par jour de 12'000 à 8'000 (ce sont des chiffres comparables à ceux de notre ville, la place Numa Droz connaissant actuellement une moyenne de 15'000 véhicules jour).
  • Entités consultées : on le sait, dans tout projet important impliquant les thématiques des transports, du développement durable et de l'urbanisme, les consultations menées auprès des entités concernées sont capitales – dans le cas du rapport Numa-Droz de septembre 2010, si je me souviens bien, le CC avait prévu de prendre langue avec plusieurs associations qui ne figurent pas en page 11 du rapport NumaPort : c'est le cas de La Poste qui devrait être consultée tout comme « Neuchâtel un cœur en ville » et aussi à notre avis les associations d'automobilistes comme le TCS ou l'ACS qui sont bien sûr aussi concernées par les modifications de transit que devraient entrainer ce projet.

Voilà pour les questions et nous remercions d'avance le CC de faire de son mieux pour apporter des précisions. Enfin nous tenions également à relever la bonne collaboration qui règne entre les services des Infrastructures (qui a présenté le rapport ND d'août 2010) et celui de l'Urbanisme (qui nous présente le rapport NumaPort). C'est à notre sens indispensable dans un dossier aussi sensible de pouvoir travailler en bonne alchimie entre deux directions. Ceux qui siègent à la commission spéciale Agglomération ont pu s'en rendre compte puisque les thématiques abordées la constitution de cette commission à l'automne 2010 sont régulièrement présentées et expliquées en duo et cela fonctionne très bien.

Pour conclure, notre groupe votera dans sa majorité le rapport 11-008 et une minorité s'abstiendra. Un grand merci pour votre attention.

Traité par Jean Dessoulavy