Rapport du groupe PLR : budget 2014

Création : jeudi 12 décembre 2013
Le groupe PLR a lu avec attention le rapport du Conseil communal concernant le budget.

Premièrement il remercie le Conseil communal et l’administration pour le travail effectué.

Il est heureux en particulier que le budget soit au moins équilibré, que la dette baisse encore en 2014 et que des investissements conséquents soient prévus.

La situation de la Ville devrait demeurer satisfaisante, d’autres diront bonne, pour l’année 2014. Le PLR s’en réjouit….

Toutefois, le PLR a été particulièrement étonné pour ne pas dire choqué par l’augmentation de 52,8 engagements plein temps (EPT).

Si on peut comprendre les transferts du personnel des  patinoires (9,17 postes) et du jardin botanique (4,6 postes), le nombre de nouveaux postes (34.17) créés dans le cadre de l’élaboration du budget nous laisse perplexes.

Sur un total de 716,60 prévus au budget 2013, 52,81 postes prévus en sus…. Depuis 2010 (et 2010 c’était hier…) l’effectif de la Ville a augmenté de presque 100 EPT. C’est énorme.

Les charges salariales passent ainsi de 84'855'200 à 92'262'900 soit une hausse de 8.7 %.

Cette hausse salariale inquiète le PLR. Il s’agit d’une hausse de charge structurelle difficilement réductible en cas de besoin. Les gens ne sont pas des chiffres, on ne les déplace pas aussi facilement. On ne les licencie pas aussi aisément et tant mieux d’ailleurs.

Sans entrer dans la justification ou non de ces postes, nous préconisons qu’il faut rester raisonnable dans l’augmentation de toute charge structurelle en particulier lorsque les perspectives demeurent fragiles et incertaines.

D’un point de vue macro-économique d’abord, la crise que traverse l’économie mondiale n’est pas finie. Comme l’indique le CC lui-même « des signes d’amélioration économique commencent à se faire sentir sur le plan international, mais il est difficile de savoir s’il s’agit d’un  début d’une véritable relance ou d’une embellie passagère…. De sorte que la prudence reste de mise ».

D’un point de vue politique ensuite, le Canton cherche de l’argent….. quoi de plus facile que de venir le puiser dans les caisses communales. Exemple la répartition de l’impôt des personnes morales qui vient d’être modifié et qui fait perdre à la Ville plus de 5 millions de francs. Ou encore la répartition de l’impôt des personnes physiques… autre perte….ou encore la péréquation financière qui pourrait faire disparaître les charges de centre et  faire perdre ainsi à la Ville  8 millions de francs…

D’un point de vue statistique enfin, les indicateurs financiers (page 22 du rapport) ne sont de loin pas excellents !!! Le degré d’autofinancement est inférieur à 70 % (63.17)ce qui est jugé problématique. La capacité d’autofinancement est inférieure à 10 donc faible (6.28). La dette brute par rapport aux revenus est à peine moyenne.

Notre groupe déplore que le pan financier prévoit dès 2015 des années déficitaires. Ce n’est pas un bon signe, qui corrobore nos craintes…. Nous déplorons aussi que la dette baisse encore en 2014 mais stagne par la suite à 316'000'000.  Ce qui est trop ! Nous déplorons aussi et que les réserves soient utilisées et que nos coussins disparaissent alors qu’il n’y en a pas vraiment le besoin….

Bref, nous considérons cette augmentation structurelle dangereuse, mais…. Mais……

Au vu du nouveau programme de législature, qui sera débattu prochainement, de laisser au CC les moyens souhaités pour rendre notre Ville encore plus attractive, nous sommes prêts à accepter cette augmentation en lien explicite avec la proposition déposée par la Commission financière.

Nous serons particulièrement attentifs à ce que les prochaines années on ne procède plus à aucune hausse des engagements et que les charges salariales soient particulièrement maîtrisées.

Le CC a demandé des engagements pour mener à bien son programme de législature, on lui fait confiance…. Mais attention ceci est exceptionnel et découle de la proposition commune précitée.

Par ailleurs, Le PLR s’inquiète comme tous les Groupes je l’imagine de la hausse de plus de 10 % de la part de l’aide sociale, et ce malgré les mesures annoncées par le Canton. Nous sommes confrontés ici à un vrai problème de société à qui il faut apporter une réponse. L’économie suisse connaît presque le plein emploi. Il est dramatique constater cette hausse dans ces conditions économiques suisses. Nous demandons au CC de faire tout ce qui est possible pour inverser cette tendance. Quelles mesures sont envisagées concrètement. Une analyse complète doit être effectuée.

Concernant la taxe déchets le PLR est triste de constater une hausse si significative même si elle est provisoire…. En particulier pour les entreprises de plus de 8 personnes. Cette hausse est difficilement explicable…. Plus on tri, mieux on procède, plus c’est cher !

Enfin pour une meilleure lecture du budget une comparaison avec les coûts réels serait à notre sens mieux qu’une comparaison budget à budget.

Conclusion : on a l’habitude d’entendre attention le budget ce n’est pas les comptes. On espère que les remarques ci-dessus soient prises en considération et que les comptes reflètent une situation meilleure que celle présentée à l’aune aussi de la proposition de la Commission financière. Dans cet espoir, le PLR adoptera le budget présenté.