13-025 Programme politique et planification des dépenses d’investissement 2014-2017

Création : vendredi 17 janvier 2014
L'élaboration du programme politique pour les quatre prochaines années est une obligation que notre règlement exige de la part du Conseil communal qui nous présente aujourd'hui pour la 3ième fois ses intentions pour les 4 années à venir. Le PLR remercie le Conseil communal et l'administration pour son travail qu'il nous plaise ou pas.

Le Conseil communal s'est efforcé de créer un système logique avec axes stratégiques, politiques sectorielles et actions. Le PLR apprécie le souhait de travailler en transversale entre les Conseil communal et en incluant les chefs de service dans la démarche.

La gauche et la droite veulent pour beaucoup de sujets la même chose. Qui dans cette salle dirait NON à l'importance de la citoyenneté, à l'aide sociale pour celles et ceux qui sont dans la difficulté, à la sécurité, au rayonnement de la Ville, au développement économique ?

Toute la question est dans l'importance que l'on accorde à ces objectifs et dans le rôle que l'Etat doit jouer pour les atteindre.

Ici nous sommes clairement en présence d'un programme politique d'un exécutif à majoritairement de gauche. Certes, le PLR a trouvé un bon nombre de points de son propre programme politique mais nous ne sommes pas d'accord avec l'importance qui est accordé à ces points. D'autres points manquent à notre avis.

Aux yeux du PLR le programme est plutôt un programme administratif qu'un programme politique. Il ne présente peu d'élément visionnaire. A notre avis il y a trop de détails et on ne voit plus l'essentiel.
Quant aux actions, elles se veulent concrètes et innovatrices et permettant d'atteindre les objectifs visés. Certaines le sont, beaucoup sont très vague, pour d'autres on peut se demander si se sont vraiment des « actions ». Toute une série d'actions existe déjà.

Par rapport aux 6 actions phares mis en évidence, c'est un drôle de mélange d'intentions qui pourront changer la vie à Neuchâtel (les nouvelles enseignes au Centre-Ville, 150 appartements, le contre de Congrès) et de projet sympathiques qui n'ont strictement aucune importance stratégique (prix de la citoyenneté, abonnement mobilité jeunes et la balade à réalité augmenté.

Si le citoyen Lambda ouvre le programme politique il risque de s'étonner qu'une « balade à réalité augmenté » fasse partie des actions phare de la commune !
D'ailleurs, la balade à réalité augmenté, fait très « vocabulaire d'un consultant en stratégie » mais il n'y a pas peu de gens qui savent ce que cela veut dire. Cela montre que notre exécutif est assez loin des préoccupations du la population.

Il y a des objectifs que le PLR ne retrouve pas dans le présent rapport mais qui sont prioritaires pour le PLR. Je vais vous en nommer 5 (charges de l'aide sociale, plan d'aménagement communal, baisse de la dette, fiscalité compétitive et des contribuables à haut revenu). Il y 5 autres points, qui sont cités dans le rapport mais qui bénéficient pas de la priorité requise.

1. Ce rapport se veut ambitieux dans les objectifs et concrète dans les actions. Le PLR est resté complètement sur sa faim en ce qui concerne la maitrise des charges de l'aide sociale. Le PLR estime que ceci n'est pas seulement une préoccupation de l'opinion publique, comme c'est dit dans le rapport, mais partage plutôt l'inquiétude exprimé par la Commission financière dans son rapport concernant le budget 2014. .Le taux d'aide sociale en ville de Neuchâtel et dans le canton est bcp plus élevé que la moyenne des autres communes et cantons. Où est l'ambition du Conseil communal de redresser la situation pour la commune et quelles sont les actions concrètes à ce sujet ?? Pour le PLR la maîtrise des charges de l'aide sociale est une priorité !

2. Le groupe PLR est d'accord qu'il faut densifier le tissu urbain, il faut avoir une vision d'aménagement du territoire de la COMUL, mais il faut surtout savoir où en veut aller dans notre commune ! Le PLR souhaite que le Conseil communal développe ensemble avec les commissions appropriées un plan d'aménagement communal qui englobe les grands problèmes urbanistiques
a. Développer l'axe Place Pury - Jeunes-Rives
b. Mener une réflexion sur l'axe gare - lac en englobant le rôle joué par la formation (HEArc, MicroCity, CSEM) et la santé (hôpitaux)
c. Réorganiser la gare comme porte d'entrée de la Ville de Neuchâtel.
Pour le PLR ce plan d'aménagement communal complété est une priorité !

Au sujet de l'urbanisme je précise que le PLR salue la création de 150 logements d'utilité publique pour les familles, les personnes âgées et les jeunes en formation pourvu que la Ville ne se prenne pas pour l'entrepreneur. OK pour créer les conditions cadre, pour accompagner et pour favoriser.

Par contre, le PLR n'est pas d'accord sur la priorité qui est accordé au Parc National Périurbain. D'abord nous ne sommes pas dans un contexte à la zurichoise avec une population d'un million et deuxièmement nous avons tout près de chez nous

• La réserve des gorges de l'Areuse-Creux-du-Vent
• Le futur parc régional du Doubs
• Le futur par régional de Chasseral
Le PNP ne correspond tout simplement pas aux attentes de la population !

3. Le Conseil communal constate tout au début du rapport que la situation financière de la commune est saine. Voilà, c'est comme si c'était une situation acquise et en en parle plus. D'ailleurs, c'est seulement au chapitre 3.6 que la question des finances publiques et fiscalité est traitée! Le groupe PLR n'est pas convaincu que la Ville puisse se permettre une telle attitude et les indicateurs financiers dans le budget 2014 ne confirment pas forcément cette analyse positive. Parlons de la dette qui ne diminuera que très peu ces prochains 4 ans ! C'est un fardeau et le fruit de l'incapacité de notre génération de mieux gérer nos finances. Ce fardeau nous transmettons à nos enfants qui - à mon avis - auront leurs propres défis à surmonter et leurs propres souhaits d'investissement. Pour le PLR la baisse significative de la dette et une priorité qui ne figure pas dans ce programme politique.

4. La commune a besoin de continuer à lutter pour avoir des places de travail durables en suffisance et pour avoir des rentrées fiscales pour finances les nombreux projets qui figurent dans ce rapport. Maintenir une fiscalité compétitive, est une priorité pour le PLR.

5. Faire venir ou revenir des contribuables aux revenus substantiels est également une priorité pour le PLR. Le PLR propose de favoriser la construction de 150 logements de haut standing pour favoriser la venue de personnes à revenu élevé. Assurer les rentrées fiscales nécessaires est aussi une façon de donner à notre Ville les moyens de ces ambitions.
Voilà, je vous ai nommé 5 points qui sont prioritaires pour le PLR et mais qui ne figurent pas dans le programme politique.
Maintenant, je vais vous nommer 5 autres points, qui sont cités dans le rapport mais auxquels n'a pas été donné suffisamment d'importance à notre avis, c'est-à-dire

1. Pour le groupe PLR l'accueil d'activités économiques dans notre commune est un point tout en haut de la liste ! Oui pour un soutien des entreprises qui souhaitent s'installer, comme cela a été fait pour Heidi.com. Le Conseil communal parle à plusieurs endroits du souhait d'acquérir des terrains ou des locaux à vocation commerciale (aussi acquérir des terrains ou des immeubles pour la construction des logements). Bien que le PLR ait montré dans le passé qui peut être d'accord d'acquérir un bien si cela a une valeur stratégique pour la commune nous estimons que ce n'est pas à la commune de porter le risque et les charges d'un tel investissement.
Dans le contexte d'accueil d'activités économique en Ville, le sujet d'un Centre de Congrès plait au groupe PLR mais nous nous demandons si le Temple du Bas est véritablement la meilleure solution... Il faut d'abord connaitre la demande (qui sera le client, qui sera l'exploitant, combien de places) ce qui est disponible et opportun comme infrastructure avant de présenter la solution.
2. Améliorer l'efficience de l'administration (p.23). ça, tout seule pourrait être le cœur du programme politique. Voir le citoyen comme client et garantir la meilleure prestation pour le citoyen au moindre prix est une priorité pour le PLR.
3. Renforcer le Centre-Ville (p.25/26), C'est vraiment l'atout principal de notre commune! L'accès à la zone piétonne ne doit pas être interdit mais doit être sélectif car le commerce doit pouvoir vivre.
4. Améliorer la confiance et le sentiment de sécurité (p.17). Ça, c'est une préoccupation que l'on entend régulièrement si on parle avec la population
5. Développer l'agglomération (fusions, p.24) sans augmenter la charge et établir un schéma directeur de l'agglomération littorale (p. 27);. Objectif scrutin populaire en 2016 ! Les PLR dit YES à ces objectifs.

 

Je résume:
Ici nous sommes clairement en présence d'un programme politique d'un exécutif à majoritairement de gauche. Certes, le PLR est d'accord avec certains points, il s'oppose à d'autres. D'autres points manquent à notre avis.

Prendre acte ou ne pas prendre acte, ça c'est la question !
Notre règlement ne dit rien sur le fait de « prendre acte ».

Pour le PLR, « prendre acte » n'est pas une acceptation, ce n'est pas une approbation ni une adoption. Le PLR ne dit pas « oui » au programme politique du Conseil communal. Mais en quelque sorte nous délivrons au Conseil communal un accusé de réception de son rapport d'information. Nous l'avons reçu, étudié et discuté. Nous ne pouvons pas faire d'amendement et nous savons maintenant ce que le Conseil communal veut faire ces prochaines années. Nous nous en souvenons pour plus tard. Nous encourageons aussi les électeurs de se souvenir de ce rapport en 2016 !

La majorité du groupe PLR prendra acte, tout en priant le Conseil communal de prendre acte, lui aussi, que le PLR n'est pas d'accord sur plusieurs points et que l'on se réserve bien entendu le droit de refuser certains projets de ce Programme lorsqu'ils nous seront soumis!

Amelie Blohm Gueissaz pour le PLR