Turbinage des eaux de la Serrières aujourd’hui et demain

Création : lundi 13 janvier 2014
Je remercie le Conseil Communal au nom du groupe PLR de sa réponse à la question
« le turbinage des eaux de la Serrière aujourd’hui et demain ».
 
A certaines questions les réponses sont tout à fait claires et précises, par contre certaines réponses sont de mon point de vue incomplètes.
 
Permettez-moi donc de demander encore quelques précisions aux questions suivantes:
 
« Quelle quantité d’électricité a été produite ces dernières années par les installations actuelles ? ».
La réponse apporte une précision, en nous informant que la nouvelle installation permettra de produire 1 GWh/an de plus.
Il serait intéressant de savoir si ce GWh/an supplémentaire est lié à l’augmentation de la performance de la turbine ou à un meilleur captage des eaux de la Serrière ou aux 2 et cela dans quelle proportion.
La question suivante est plus économique et technique mais la réponse faite est très politique!
Quel est le coût actuel de la production du kWh et le niveau d’amortissement des turbines actuelles ?
Que l’on ne nous donne pas exactement les chiffres de manière publique je suis d'accord, mais un jour la commission des Energies pourrait s’y intéresser.
Il me semblerait intéressant, par contre d'avoir la réponse à cette question pour comprendre l’investissement de 9,4 millions dont on parle par la suite.
En effet, si actuellement il n’y a pas de raison impérative à changer les turbines pour des raisons techniques et qu’elles sont amorties, le coût actuel de production des kW est très bon marché!
 
Economiquement il est donc nécessaire de savoir quel sera le coût du GWh produits en plus.
 
 
Question suivante
Quel est le prix de revient attendu du courant électrique ainsi produit ?
Malheureusement sans les chiffres du coût actuel et du coût des kWh une fois les investissements faits il n’est pas possible d’avoir une réponse satisfaisante.
Là aussi je pense que la commission des énergies pourraient être informée à ce sujet.
 
 
A la dernière question,
si l’on estime que ces adaptations sont raisonnables d’un point de vue économique,
La réponse devrait être une réponse économique et non une réforme de politique énergétique,
Dans le concept de production des énergies renouvelables, il faut prendre en compte la notion d’énergie grise.
Dans un projet comme celui ci, il faut faire  un calcul économique et énergétique précis.
Soit les installations existantes doivent être remplacées alors l'investissement est à faire rapidement et prend tout son sens, par contre si cet investissement intervient avant la fin de vie des installations, le bilan énergétique global et économique n'est pas intéressant pour la collectivité public.
 
Je remercie le CC des précisions qu'il pourra apporter.
 
Neuchâtel, le 13 janvier 2014