14-003 - Rapport sur la gestion et les comptes 2013

Création : mercredi 7 mai 2014

Le PLR, avant toute chose, souhaiterait saisir cette occasion pour remercier du fond du cœur l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs de la Ville pour tout le travail qu’ils ont effectués en 2013. Dans la vie en général, mais surtout en politique, on est toujours trop avars de remerciements, même quand les affaires vont bien comme c’est le cas aujourd’hui.

C’est pourquoi nous souhaitons débuter cette intervention par ces chaleureux remerciements. Nous savons que derrière chaque rapport, derrière chaque réalisation il y a des personnes qui œuvrent et sans lesquelles rien ne pourrait se faire. Merci donc à toutes et tous les employés de la Ville pour leur travail dévoué car la Ville c’est avant tout eux ! Nos remerciements vont bien entendu aussi à l’ensemble du Conseil communal pour la qualité de leur travail et pour l’excellence des relations entretenues avec notre Groupe. Il fait bon travailler avec vous…. surtout quand les comptes sont excédentaires !!! Merci.

Quant au sujet du jour les comptes et la gestion. Le PLR ne peut que se réjouir de la bonne santé financière de notre Ville. 2013 est une année à proprement parler exceptionnelle qui nous a permis d’avoir un excédent de recettes de plus de 5 millions de francs tout en faisant des amortissements extraordinaires pour 9,9 millions de francs, et en procédant à la dotation de réserves, notamment :

- 12 millions au fonds mesures d’agglomération et valorisation urbaine,
- Plus de 7 millions pour la recapitalisation de prévoyance.ne,
- Ou encore 500'000 francs à la réserve forestière.

Au final l’attribution aux réserves a été de plus 30 millions contre les 5 et quelques budgétés. Pas mal il faut le dire…. Tout autant pour la fortune nette qui atteint au bouclement de l’exercice son niveau record historique de 55,7 millions (encore bien loin toutefois, permettez-moi cette remarque, des 100 millions préconisés dans leur proposition par le groupe Popvertrsol avant de pouvoir procéder à toute baisse fiscale…qui deviendrait donc techniquement impossible).

Nous saluons aussi la baisse conséquente de la dette à long terme, qui de 365 millions passe à 320. Vous savez l’importance de ce point pour le PLR. Il faut continuer dans ce sens car elle encore relativement élevée ! Une collectivité est financièrement saine lorsqu’elle emprunte le moins possible et lorsqu’elle doit le faire quand elle rembourse le plus vite. Il est juste et sain rembourser les bonnes années ! Cela constitue aussi une façon de faire des réserves pour les années plus difficiles.

Les investissements nets bien qu’inférieurs au budget de 17 millions correspondent aux décisions de notre Autorité et au report de certains projets. L’enveloppe quadriennale est toutefois à peu près respectée. L’importante capacité d’autofinancement a permis de dégager un excédent de financement et de poursuivre les efforts de désendettement.

Au niveau des charges on peut constater une bonne maîtrise en tous les cas de budget à comptes puisqu’il y a peu de variances. C’est donc clairement au niveau des recettes qu’il faut se tourner pour comprendre cette situation exceptionnelle. Et en effet, c’est bien le produit de l’impôt sur les personnes morales qui a permis cette spectaculaire augmentation. 21,6 millions de plus qu’au budget…. 21,6 millions c’est juste incroyable pour atteindre plus de 116 millions de francs suisses.

Chers collègues, il faut ici aussi rendre à César ce qui est à César. La richesse de notre Ville vient en très grande partie des entreprises sises sur le territoire communal. Alors deux conclusions simples et logiques : premièrement disons-leur un immense merci et deuxièmement arrêtons de les diaboliser mais aidons-les à s’implanter et à prospérer dans notre Ville. Soyons à l’écoute. Ayons une politique active en faveur de ces entreprises qui créent de la richesse dont tout le monde bénéficie. Même si notre marge de manœuvre est restreinte, nous devons absolument avoir un contact permanent avec elles afin de les soutenir au mieux ! Ceci est d’autant plus vrai que, secret de polichinelle, notre santé financière dépend fortement d’un contribuable en particulier….

Quant aux personnes physiques ici aussi on peut se réjouir d’une rentrée fiscale supérieure à celle attendue de 2, 3 millions de francs grâce à l’augmentation de nos habitants (250 personnes en plus) et en général d’une meilleure capacité contributive.

Le PLR est toutefois inquiet de la capacité contributive de notre population…. Si on prend les chiffres donnés page 97 du rapport, elle est franchement très très faible. 34% (soit un tiers de nos contribuables !) a une capacité contributive inférieure à un revenu imposable de 10'000 francs ! La moitié a un revenu imposable de moins de 25'000. Ce qui signifie qu’un contribuable sur deux ne paie presque pas d’impôts.

Frappant aussi le peu de personnes aisées qui contribuent fortement aux recettes fiscales. Moins de 3 % des contribuables déclare un revenu imposable de plus de 150'000 francs… Moins de 10 % un revenu imposable supérieur à 100'000 francs…. Mes Chers, ce n’est vraiment pas beaucoup… en comparaison inter ville aussi. Il nous apparait dès lors clairement que la Ville doit aussi se soucier des contribuables aisées et avoir une promotion pour en attirer d’autres. Il nous semble important en effet augmenter le nombre de contribuables à forte capacité. Mais pour cela il faut créer des conditions cadres, notamment des logements à haut standing. Il est assurément important de s’occuper des couches défavorisées de la population mais il est dangereux oublier le reste.

A cet égard d’ailleurs, le PLR ne peut que constater avec tristesse, année après année, à la dégradation des comptes de l’aide sociale. Les dépenses ont augmenté de manière significative par rapport à 2012. 1980 situations nécessitant une aide financière en 2013 pour une dépense de 24'543'920.32 francs, soit 103 interventions de plus que 2012. Il s’agit d’un véritable problème qui ne cesse de croître. Alors que l’économie suisse se porte bien, preuve en est le taux de chômage particulièrement bas, l’aide sociale elle augmente continuellement. Il y a une dichotomie qu’il sied d’analyser en profondeur. Le PLR se réjouit du prochain rapport à cet égard afin d’en débattre dans cet hémicycle et surtout esquisser des solutions bien que, ici aussi, notre marge de manouvre soit restreinte.

Autre souci pour le PLR, mais qui concerne plus la gestion, ce sont les cas de maladies de longue durée et d’accident qui touchent notre personnel communal. 104 cas de maladies de plus de trois mois et 105 cas d’accidents, soit 209 cas sur un personnel de 716,54 postes équivalant plein temps, soit de 936 personnes. Ce qui signifie que plus d’un 1/5 des employés ont eu des absences conséquentes pour des problèmes de santé ou accident. Cela nous semble énorme. Il nous semble en effet difficile pouvoir gérer une structure avec un tel taux d’absences. Dans le souci de comprendre, afin de mieux protéger, les employés communaux, nous demandons au Conseil communal une explication claire sur ces cas, ainsi que des actions afin d’en baisser le nombre. Enfin, le taux d’absentéisme n’est pas connu. Il s’agit de mettre au plus vite un système en place. Touche plus sympa, ou plus procréative, la maternité a touché 28 employées, en dehors des cas précités, nous adressons nos vœux à toutes ces mamans.

En conclusion, globalement, nous sommes satisfaits des comptes présentés. Ils semblent en effet correspondre à nos souhaits et principes simples, à savoir :
- Maîtriser les charges
- Réduire la dette
- Et investir intelligemment.

Ce soir j’ai de la change d’être conseiller général de la Ville de Neuchâtel et non pas de nombreuses Communes de notre Canton ! Il fut un temps où c’était l’inverse.

Mais attention, la trop forte dépendance à un seul contribuable, la conjoncture mondiale, tout comme la situation financière cantonale ne doivent pas nous faire oublier que le principe de base qui doit présider nos choix doit rester celui de la prudence. Les mauvaises habitudes sont si vite prises….. notamment dans l’augmentation des charges structurelles.

C’est dans ce sens que le PLR espère que le budget voté en décembre devienne des comptes 2014 comparables à ceux de 2013.

Le PLR votera à l’unanimité les deux arrêtés et remercie encore l’ensemble du personnel, ainsi que le Conseil communal pour toute l’énergie dévolue au bien de notre communauté.
Quant aux classements des trois motions le PLR ne s’y opposera pas. Il attend toutefois une réponse à la question de la nocivité du Wifi.

Je vous remercie de votre attention !
Julien Spacio