14-008 Rapport concernant le crédit relatif à divers aménagements dans le cadre de la réalisation du tunnel de Serrières

Création : jeudi 26 juin 2014

Notre groupe se félicite que cette question de l’aménagement urbain lié au tunnel de Serrières, ait pu ainsi être prise en compte et fasse l’objet du présent rapport de ce soir.

Après moultes péripéties tintées d’hésitations politiques au plan cantonal, durant l’année 2007 en particulier, ce tunnel a pu se réaliser et on ne peut que se féliciter que notre ville ait eu son mot à dire pour adapter au mieux les aménagements non prévues par les infrastructures nationales.

Les nombreuses propositions émanant de nos autorités ont pu être prises en compte par le maître de l’ouvrage et nous le saluons ce soir. Serrières va reprendre des couleurs grâce à la mise en place de ces aménagements.

Ainsi, au final, Qualité de vie et Mobilité, sont les deux clés de voute de ce rapport, les deux apports concrets pour notre ville.
L’ouverture au lac que rend possible le projet représente une revanche sur l’histoire pour ce quartier historique qui a tellement compté dans le développement social et industriel de notre ville.

Pourquoi « revanche sur l’histoire » ? Car il ne faut pas oublier qu’avec le développement des infrastructures routières durant le 20ème siècle, Serrières avait fini par être coupé de son lac. D’abord avec la route nationale puis avec l’autoroute. Le flot incessant de voitures avait fini par isoler Serrières. Le retour à un accès privilégié au lac (grâce à la tranchée ouverte à l’est du port de Serrières) est donc un moment clé pour ce quartier de notre ville.
Mobilité ensuite puisque la prise en compte des besoins d’aménagement du quartier s’accompagnent d’une volonté de garantir une mobilité de qualité pour les usagers.

Usagers au sens large puisque tant les automobilistes que les utilisateurs des deux roues, deux patins ou deux chaussures, y trouveront leur compte.

Notre groupe apprécie en particulier les trois options proposées aux cycles à futur : soit l’option « rapide » avec bande cyclable le long de la route cantonale, « semi-rapide » au nord de PMI grâce au déplacement de la voie de tram de 7 mètres au nord et « rythme détente » au sud le long du lac.

J’en viens maintenant aux ressentis et aux questions :

Ressentis : ils sont au nombre de deux au sein de notre groupe :
Premièrement le sentiment désagréable de frustration puisque la commission de notre conseil directement concernée par ces travaux, celle des Ports et Rives, n’a été, en fin de compte, consultée qu’au final du processus (donc impression désagréable du « fait accompli » alors que pour les projets liés au futur des aménagements entre le centre-ville et ses rives, cette commission est régulièrement consultée).
Ensuite, un regret, celui de constater que l’on implante un P+R au bord du lac ce qui engendre des problèmes de mobilité et une certaine incohérence.

Questions : notre groupe souhaite avoir des précisions sur quatre points :
1) REALISATION : A propos du projet à l’ouest du chantier de la Passerelle du Grand Ruau qui est financée par le canton et la confédération, nous aurions souhaité avoir des précisions sur les futurs utilisateurs de celle-ci ? (en d’autres termes, qui aura le droit de l’emprunter ?)

2) FUTUR : Quelles sont les options possibles à futur avec le développement de PMI ? En particulier, nous aurions souhaité savoir si le scénario d’une extension à l’ouest de PMI a été envisagée ce qui impliquerait un déplacement du P+R et une collaboration nécessaire avec Auvernier ?

3) FUTUR : Quelles réflexions du CC par rapport au développement du Littorial ? – en particulier, en ce qui concerne la question du doublement de la voie, notre groupe aurait souhaité avoir des précisions sur les réflexions en cours au sein de TransN au cas où le CC aurait eu vent d’intention à ce propos – à la relecture d’un article de Vivre la ville de décembre 2008, on apprend que M. Adrien Pizzera, chef de projet du tunnel de Serrières déclarait « que les voies de tram pourraient être doublées si les TN le souhaitent » – le CC peut-il nous dire si cette intention est toujours d’actualité ?

4) FUTUR : Quelle amélioration des rives prévues à terme pour les baigneurs ? L’état actuel des rives nécessite devant la future tranchée ouverte un sérieux rafraichissement. Le CC peut-il nous dire quelles sont ses intentions à ce sujet ?

En conclusion notre groupe votera à l’unanimité l’arrêté qui nous est soumis pour les motifs que je résume rapidement maintenant :

  • Meilleur accès au lac pour Serrières
  • Meilleure mobilité
  • Meilleure capacité en termes de P+R
  • Meilleure végétalisation
  • Maintien du port historique de Serrières
  • Qualité du dialogue entretenu avec la population, l’association de quartier en particulier
  • Bonne collaboration entre les nombreux partenaires du projet et le maître de l’ouvrage
  • Options pour le futur qui restent ouvertes

Merci au CC de prendre en compte nos remarques et de nous apporter les précisions demandées.

Jean Dessoulavy