15-001 - Rapport sur la création d'un Parc à Serrières

Création : mercredi 11 mars 2015

Il y en a des projets à Serrières ! De grands projets qui changeront la vie des habitants de Serrières. Je pense évidemment 

• Au grand projet de la densification de Tivoli sud, projet voté il y plusieurs années duquel nous n’avons plus de nouvelles et
• au grand projet de la liaison Serrières-Lac. Projet qui en en cours et qui changera la vie des habitants de Serrières !

Le nouveau petit parc est certainement le plus petit des investissements de la métamorphose de Serrières.

Je fais ce rappel de la situation globale de Serrières parce que la vue globale manque dans ce rapport. De plus, des développements étroitement liés au petit parc, comme la place des Battieux et le réaménagement de la rue du Clos-de-Serrières viendront plus tard. En utilisant la bonne vielle technique du Salami, le CC procède au coup par coup et cela nous désespère…

Malgré ce manque de vision globale le PLR aurait pu soutenir le rapport s’il n’était du côté financier, complètement à côté de la plaque !

Aucun membre de la Commission financière n’a soutenu le rapport. Le constat était unanime que le prix de la location (pour un droit de superficie) est beaucoup trop élevé. Il est calculé sur la base d’un terrain constructible alors que le Conseil communal veut réaliser un parc.

Personne – et je m’adresse aux membres de la gauche dépensière - ne louerait un appartement pour 31 ans au prix d’achat si s’agit de son propre argent. Avec l’argent des autres c’est évidemment tout différent.

La gauche de notre commune a perdu toute mesure. Les entreprises de la région peinent à survivre, peinent à payer les salaires, augmentent le temps de travail, et vous acceptez gaiment de louer un bout de terrain constructible dans le but d’en faire un parc public, à un prix indécent !

Laissez-moi exprimer mon étonnement que le groupe PVS soutient ce projet. Le même groupe PVS qui s’échauffait à une dernière séance car le Conseil communal voulait vendre Cité Joie à un prix qui n’était – semble-t-il, et on verra encore -pas le prix du marché. Vous aviez fait des téléphones à la commune de Nendaz pour savoir ce qui coute un m2 constructible à Nendaz. Avez-vous fait la même démarche pour ce terrain à Serrières ? Pourquoi cela vous êtes égal qu’on paie un prix clairement exagéré pour acquérir un droit de superficie d’un terrain à Serrières ? Finalement vous n’êtes économe quand cela vous arrange.

Le soutient du PS ne m’étonne pas, même si à la CF leurs membres n’ont pas soutenu ce projet. Ils ont été rappelés à l’ordre entre temps, probablement.

Bienvenu à la soirée triomphale de la « gauche dépensière ».

Le PLR n’est pas contre le principe du parc mais le PLR s’oppose de verser une rente superficiaire annuelle de 25'000 à la Fondation Russ , ce qui correspond à 750'000 pour le droit de superficie de 30 an. La valeur vénale du terrain est de 708'000, c’est à ce prix-là qu’un achat devrait être négocié. Le PLR n'est pas d’accord payer ce prix exagéré à la Fondation Russ et votera donc NON à l’arrêté 2 qui est l’arrêté principal du rapport.

Questions:
1. Dans l’article de l’Express de vendredi on apprend que la fondation Russ a déposé en 2011 un projet immobilier d’une dizaine d’appartements et que celui-ci a été bloqué par la Ville. Dans le rapport qu’on nous soumet on parle de réserves de la Commission d’urbanisme. Le groupe PLR aimerait que cela nous soit clairement expliqué…
2. Il serait également intéressant de savoir, ce que la Fondation a fait de cette opposition.
3. Et finalement, le groupe PLR aimerait aussi avoir des explications concernant la subvention de 40'000 francs, subvention importante accordée sans aucune explication en 2014, qui permet à la Fondation Russ de survivre jusqu’en 2018, centenaire du journal. Pourquoi la Ville subventionne via la fondation Russ l’édition d’un journal qui est – d’après l’Express - dans les chiffres rouges depuis des années et dont le nombre d’abonnés a chutée de 75% dans les 20 dernières années?


M et Mmes de la gauche dépensière : Vous êtes en majorité et vous en triomphez ce soir, pas seulement en ce qui concerne ce rapport. Idéologiquement vous en êtes fiers, économiquement vous êtes à côté de la plaque et cela ne semble pas vous déranger car c’est l’argent des autres que vous dépensez.


Amelie Blohm Gueissaz pour le PLR