Discours Amelie Blohm Gueissaz - changement de présidence

Création : jeudi 2 juillet 2015

Je vous remercie, chers collègues, de m’avoir désigné présidente du Conseil général de notre ville!

J’ai donc l’honneur de présider notre assemblée pendant une année et de diriger au mieux vos débats! Cette année sera riche en évènement! Je pense évidemment en premier lieu à notre séance en novembre ou je pourrai vous poser la question si vous acceptez la fusion avec Corcelles-Cormendreche, Peseux et Valangin… Je m’en réjouis !

Ces 3 dernières années vous avez nommé avec Messieurs Fabio Bongiovanni, Jonathan Gretillat et Dimitri Parratte - que j’aimerais remercier pour sa présidence durant I'année écoulée - des présidents de plus en plus jeune. Le PLR n’était pas en mesure de vous proposer un jeune pour continuer cette sympathique tradition qui ne peut – évidemment – pas continuer éternellement puisqu’il faut au moins avoir 18 ans pour siéger dans notre rangs.

On m’a demandé si j’avais des idées particulières pour mon année de présidence. Oui ! J’en ai trois et je ne parle pas du respect du règlement car cela va de soi pour une Allemande!
J’ai trois sujets qui me tiennent à cœur et que je développera ce soir.

1) Les femmes au CG
2) Portes ouvertes du Conseil général
3) Fierté de habiter notre belle commune

1er souhait : les femmes au CG
Mesdames, chères collègues : J’a appris que je ne suis pas la seule qui tient des statistiques sur la durée de parole dans cette salle mais il est évident que nous n’entendons pas assez de voix féminines !

  • J’aimerais encourager les femmes de s’exprimer d’avantage !
  • Votre contribution est nécessaire! Pas seulement sur les crèches et la culture mais également sur la caisse de pension, les voitures de la déchetterie et le remplacement de la pelouse de la Maladière!
  • Osez prendre la parole ! Parlez plus fort ! Parlez plus souvent !

C’est ce que je vais faire ce soir…

2ième souhait : Portes ouvertes au Conseil général
Les séances du Conseil général sont publiques nous traitons ici les sujets les plus variés qui nous concernent tous.! Nous avons des bancs au fond de la salles et les portes sont toujours ouvertes ! J’ai le souhait que la population vienne voir et surtout écouter le Conseil général qu’elle a élue.
Peut-être des classes – dans le cadre de l’éducation civique - pourront venir un moment pour se rendre compte comment cela se passe! En tout cas je l’espère…


3ième souhait : Plus de fierté de habiter à Neuchâtel

Nous avons tellement de raisons d’être fier d’habiter à Neuchâtel et je crois qu’il faut le souligner d’avantage.

Moi-même, je ne suis pas née à Neuchâtel, je n’ai pas grandie à Neuchâtel, et je n’ai pas fait ni mes écoles ni mes études à Neuchâtel. Je suis venue en Suisse en 1983, et après avoir vécu à St. Gall, à Bâle et 7 ans à Lausanne, je me suis installée en 1997 avec ma famille dans notre belle commune.

Vous avez donc nommé ce soir une femme qui est de nationalité allemande et suisse, vaudoise par mariage et neuchâteloise de cœur !
Mes origines étrangères m’ont permis de prendre un peu de recul et d’apprécier la chance que nous avons d’avoir un système politique unique et de vivre dans une belle Ville ! Je me permets ce soir de vous donner le point de vue d’une étrangère sur la vie dans notre commune.

En Allemagne tout comme dans les autres les pays qui nous entourent la population élit tout les 4 ou 5 ans leurs représentants et après cela, les gens doivent faire confiance en les politiciens qu’ils ont élu pour respecter leurs programme.

Ici l’avis de la population est souvent consulté. On estime que la citoyenne et le citoyen sont capables de comprendre et de décider. Cela me plait ! mais le fait de se rendre aux urnes n’est à mon avis qu’une facette de la démocratie directe. Ce que l’on ignore à l’étranger c’est tout le travail qui se fait AVANT un tel vote et à mon avis c’est là le point central de la démocratie directe. IL y a le travail d’un exécutif performant et après la participation régulière de femmes et d’hommes siégeant dans les parlements communaux !

( Il y a actuellement environ 2300 communes en Suisse et donc des dizaines de milliers des personnes qui consacrent de leur temps libre pour faire fonctionner la démocratie de leur commune. De manière quasi bénévole et sans compter les heures ! )

Je trouve qu’il est remarquable que 41 personnes se réunissent plusieurs fois par mois pour s’intéresser à des sujets de la vie communautaire. A part les séances ordinaires du Conseil général, tout le monde ici est membre d’une ou de plusieurs commissions ! Les membres du CG se réunissent en séances de groupe ou en sous-groupe, en séance de commission, de sous-commission (pourtant ce ne sont pas des sous-commissaires !) ou en séance de bureau. Nous avons des personnes qui sont en même temps président de groupe ou de section, ou membres du Grand Conseil, et finalement tout cela dans le but de façonner la commune d'après leur vision politique et sociétale.

Quand on voit cet investissement de temps massif, on se dit « Ils sont fous, ces Suisses! ! Pourquoi les gens font ça ?
Est-ce que – par exemple - les élus de notre commune sont des masochistes qui aiment

  • tourner en rond sur la question des giratoires
  • s’échauffer sur le remplacement du four du crématoire
  • ou pire encore mettre leur nez dans les containeurs enterrés …

au lieu d’aller boire un verre au bord du lac ? Je ne crois pas !

C’est l’intérêt pour la chose publique, qui les motive!

Nous avons l’énorme chance en Suisse et aussi dans notre commune d’avoir une démocratie qui fonctionne.
Nous avons une bonne entente entre le législatif et l’exécutif qui a la sérieuse volonté améliorer la situation de notre Ville
La ville de Neuchâtel est belle entre le lac et les montages et elle est animé toute l’année.
Le nombre de citoyens augmente.
Nous avons des contribuables et un tissu économique qui nous permettent de développer la Ville.
Nous avons même un Conseiller fédérale qui vient de notre Ville.
Nous avons tellement de raisons d’être fier d’habiter à Neuchâtel et je crois qu’il faut le souligner d’avantage.


J’arrive à la conclusion
1. Nous avons des femmes et des hommes qui s’engagent pour notre ville. Mesdames, prenez-la parole d’avantage !

2. Nous siégeons les portes ouvertes ! Mesdames et Messieurs les habitants de la commune : Venez écouter le législatif que vous avez élu !

3. Nous vivons une belle commune avec un système démocratique qui unique. Soyons-en fiers !

Moi-même je suis fière de contribuer comme votre présidente au fonctionnement de notre commune.

Vive la suisse, vive le Canton et vive notre belle commune !


Amelie Blohm Gueissaz