15-021 Rapport d’information du Conseil communal concernant l’Accueil extrafamilial des enfants

Création : lundi 9 novembre 2015

Le groupe PLR a pris connaissance avec attention du rapport d'information sur l'accueil extrafamilial des enfants et lui a réservé, disons le d'emblée, un accueil favorable.

Il existe en effet un besoin réel pour les familles de pouvoir placer leurs enfants en structure d'accueil, tant au niveau préscolaire que parascolaire, et nous y sommes sensibles. Nous y sommes d'autant plus sensibles que la tendance semble aller vers une augmentation de la demande en la matière. La ville a selon nous intérêt à y répondre au mieux, non seulement pour satisfaire ses habitants, qui le méritent certainement, mais également dans son propre intérêt. En effet, une offre adaptée en structures pré- et parascolaire, publique ou privée, contribue largement à l'attractivité de la ville pour les familles. C'est même une condition nécessaire pour permettre aux personnes avec enfants qui souhaitent travailler de pouvoir le faire. Et il est difficile d'imaginer d'un côté encourager les gens à travailler, et notre société va clairement dans ce sens, sans de l'autre côté mettre en place les structures nécessaires pour qu'ils puissent le faire. En passant, cela a d'ailleurs également indirectement une conséquence positive sur les rentrées fiscales.

Nous souhaitons donc saluer ce soir les efforts qui sont faits pour offrir un nombre de places suffisant en structure d'accueil extrafamilial en ville de Neuchâtel. Et nous souhaitons en particulier apporter expressément notre soutien à toute nouvelle solution qui pourrait détendre la situation en la matière sans engendrer de dépenses trop onéreuses pour la ville. Toute solution pour diminuer les coûts à charge de la Ville étant évidemment la bienvenue et à étudier. A cet égard, l'exemple des tables de midi nous paraît une piste intéressante. Nous serions d'ailleurs intéressés à obtenir quelques détails du CC sur leur fonctionnement, et notamment sur le bilan tiré des expériences pilotes qui ont été faites, p. ex. au collège de La Promenade.

Nous ne vous cacherons tout de même pas que certains d'entre nous ont été quelque peu surpris de l'état de situation présenté dans le rapport. Le CC y est très positif et brosse un portrait flatteur de la situation. Il semble cependant que cela ne corresponde pas complètement à ce que l'on peut entendre dans la population. On lit par exemple en page 4 qu'en début d'année, on observe un peu d'attente en structure parascolaire et que seules 0 à 10 demandes ne pourraient être satisfaites. Selon les échos qui nous parviennent, ce chiffre ne paraît pas correspondre. Que signifie exactement "demande insatisfaite" ? La demande de parents qui souhaiteraient par exemple mettre leurs enfants 4 jours par semaine en structure parascolaire, et auxquels seuls 1,5 ou 2 jours sont accordés, est-elle considérée comme satisfaite ? Existe-t-il des chiffres sur le nombre de journées ou demi-journées d'accueil offertes par rapport aux journées ou demi-journées demandées ? Ce ratio serait certainement intéressant et ne figure pas dans le rapport.

Avant de terminer, et toujours en matière d'accueil parascolaire, nous voudrions mettre le doigt sur un sujet qui déçoit, voire qui fâche chez les personnes concernées, sujet qui n'a par ailleurs pas été évoqué dans ce rapport. Je veux parler du moment, de la date où les parents qui ont inscrit leurs enfants en structure parascolaire reçoivent une réponse. Des efforts ont déjà été faits ces dernières années, mais la ville peut mieux faire. Alors que l'inscription a lieu en début d'année, la réponse n'intervient actuellement que très peu avant les vacances d'été. Les parents sont ainsi laissés dans l'incertitude durant de longs mois. Et si leur demande ne peut pas être prise en considération, ou alors que partiellement, ce qui arrive peut-être plus souvent que le rapport ne le laisse entendre, ces parents n'ont que très peu de temps pour trouver une solution de rechange, qui plus est en période de vacances. Et vous en conviendrez avec nous, il n'est pas aisé de trouver une solution de rechange en matière de garde d'enfants.

Dans le but d'améliorer la situation, le groupe PLR dépose donc ce soir un postulat visant à améliorer le processus d'inscription en structure parascolaire afin que les parents soient informés plus tôt dans l'année sur la prise en charge ou non de leurs enfants. Je tiens le texte signé à disposition de la chancellerie.

Finalement, nous souhaiterions encore poser deux questions de détail en lien avec ce rapport.

1) Les enfants des habitants de la ville ont-ils la priorité sur les habitants des autres communes dans les crèches situées sur le territoire communal ?

2) Pourquoi la crèche des Bercles, contrairement aux autres crèches, ferme-t-elle à 18h déjà ?

Merci au Conseil communal pour les réponses qu'il voudra bien nous apporter, et merci de votre attention.

Pour le groupe PLR
Alexandre Brodard