Rapport du Groupe PLR sur la gestion et les comptes 2015

Création : lundi 20 juin 2016

Tout d’abord merci d’excuser ma voix mais je suis enrhumé. Quatre jours de Festi’neuch avec un temps automnal pour ne pas dire hivernal ça laisse des traces. Mais soyons positif il paraît que le téléski de la vue des Alpes va ouvrir ce week-end…

Ensuite, toujours à titre liminaire, permettez-moi de commencer cette intervention par des remerciements. Remerciements d’usage certes mais remerciements sincères et chaleureux. On ne dis jamais assez merci dans ce bas monde ! Lors du rapport sur la gestion et les comptes c’est l’occasion de le faire.

Merci en premier lieu à l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs directs ou indirects de notre Ville, qui font un travail remarquable. C’est eux la vraie force motrice de notre administration ! Merci pour votre dévouement et votre labeur.

Ensuite merci bien entendu au Conseil communal. Merci pour votre travail et votre engagement. Certes nous en sommes pas toujours d’accord (ce qui est même réjouissant au fond!) mais on se respecte toujours et, on le sent, on tire à la même corde : on recherche tous le bien-être de nos concitoyennes et concitoyens. Merci donc de l’excellence des relations et pour le dialogue constant.

Merci aussi et de la même manière aux autres Groupes au CG. On travaille ensemble, on discute, on se respecte, on fait parfois des compromis et finalement c’est la Ville qui y gagne ! Il fait bon siéger au CG de la Ville même quand on fait partie de la minorité parce qu’on s’écoute et non se respecte. Le Canton irait bien mieux s’il y avait le même état d’esprit là haut sur la colline. Merci chers collègues pour votre engagement et pour votre disponibilité car être conseiller général n’est de loin pas une sinécure…

Et enfin permettez-moi de remercier aussi mes collègues PLR. Je vous aime les Amis !

Voilà pardon pour la longueur de cette phase introductive mais de temps en temps ça fait du bien. On peut passer maintenant au rapport de ce soir.

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur mais certains malins disent qu’il y contribue…je ne sais pas mais ce qui est sûr c’est que cette année encore nos comptes sont bons et que nous sommes dès lors assez contents !

Un excédent de revenu de 1’450’252 CHF. Des capitaux propres qui atteignent près de 123 millions de fracs, entre une fortune nette de 58 millions et des réserves et provisions pour plus de 65 millions… Fortune qui va être de surcroît réévaluée à la hausse… Pas mal ! pas mal du tout ! au vu en particulier de la conjoncture et des résultat des autres collectivités publiques….Certes nous avons la chance d’avoir un très grand contributeur mais il apparaît ces derniers temps en particulier et malgré tout un souci commun de contenir les charges. Ce dont le PLR se réjouis.

A propos d’autres collectivités au vu des comptes on ne peut pas comprendre a fortiori mais alors vraiment pas comprendre le vote de Peseux…. Neuchâtel n’était pas seulement une mariée belle et séduisante mais en plus riche !!! Enfin comme on dit : déception d’amour forge l’esprit…

Autre point : heureusement que l’on a pas augmenté les impôts !!! il aurait été difficile aller devant le peuple avec de tels comptes après leur avoir matraqués avec deux points de plus…. Heureusement que nous étions là : PLR et PS !

Mais au-delà des résultats, ce dont je suis sûr l’ensemble des Groupes se réjouissent, le PLR souhaite souligner quelques points où des améliorations sont possibles !

Car il est toujours plus facile s’améliorer lorsque les comptes sont bons que le contraire… et les séances finissent aussi plus vite n’est-ce pas ? 10 points à améliorer !

1. Premièrement qui paie ses dettes s’enrichit ! Le PLR trouve dommage qu’un effort supplémentaire n’ait pas été fait quant à la réduction de la dette.
Certes voilà dix ans quelle diminue mais ces deniers trois ans elle a tendance à se stabiliser. On est encore au-delà des 300 millions. C’est dommage ! Au vu des comptes de ces trois dernières années on aurait pu la diminuer davantage. Je rappelle juste qu’un des arguments des opposants à la fusion de Peseux c’était que la dette communale par habitant était nettement plus élevé à Neuchâtel…. Payer ses dettes c’est créer un meilleur futur pour les générations à venir… La question des taux d’intérêts particulièrement bas n’est pas une excuse. Ce n’est pas parce qu’un taux est bas qu’il faut emprunter. Tout comme ce n’est pas parce que le chocolat est bon marché qu’il faut faire une indigestion ! Ce sont tout de même près de 7.2 millions de francs que nous devons payer seulement en intérêts passifs… on pourrait faire pas mal de choses avec….

2. Deuxièmement on constate que les investissements nets se sont élevés à 16’135547 francs alors qu’au budget on prévoyait 33’668’000 francs. Le constat est encore plus frappant si on prend les chiffres bruts. Il est vrai que beaucoup de projets ont pris du retard. La population commence même à s’impatienter de la lenteur de certains comme les Jeunes Rives ou d’autres. Nous demandons au CC un analyse même sommaire des raisons de la non-réalisations des projets budgetisés et mentionnés en page 8 du rapport. Une réflexion quant à l’introduction d’un planification roulante des investissements doit être menée avec la commission financière.

3. Troisièmement nous ne pouvons pas nous empêcher de constater qu’à nouveau le résultat opérationnel est négatif de près de 3 millions de francs. Ce qui signifie que sans la dissolution de réserves et provisions on serait en négatif ! Certes on en a des provisions mais il est toujours bon que le résultat opérationnel soit positif ! ce qui signifie au fond que les charges sont en adéquation avec les revenus ordinaires ! ça serait nettement plus sage et plus sain ! On attend ici aussi une analyse profonde que le CC doit faire avec la CF pour atteindre cette adéquation nécessaire.

4. Nous apprécions dans cet état d’esprit l’effort qui a été fait pour les charges de personnel qui sont nos charges les plus importantes. 88,3 millions en lieu et place des 91,4 millions prévus. (- 24,73 EPT par rapport au budget) mais on répétera jamais assez que ces trois dernières années (cette législature donc) on a augmenté nos effectifs de près de 10% de notre effectif qui est de 1020 personnes ! Attention à rester dans la modération quitte à réorganiser certains services !

5. Les Charges de biens et services (autre méga poste dans les charges) ont été inférieures de 6,6 % (49.5 millions au lieu de 53) Bien ! On peut faire encore plus on en est persuadés. Par exemple le poste 313 en page 18, 23’660’937.82 francs de prestations de services et honoraires… c’est juste énorme ! Cela équivaut au fond à augmenter notre effectif de près de 28%, soit environ 280 personnes !!!! Ce qui signifie bien que l’on paie à des tiers pour des prestations de travail l’équivalent de 280 postes. J’ai demandé en CF une analyse détaillée de toutes ces charges que j’espère avoir prochainement… il y a de quoi réfléchir en tous les cas.

6. autre point : si on se réjouis de l’augmentation des recettes des personnes physiques on l’est moins sur la baisse des recettes des personnes morales due en particulier à notre contributeur principal. De plus on peut craindre une évolution négative de la conjoncture ses prochains temps. Raison de plus pour se montrer prudents.
7. Concernant les recettes sur les personnes physiques si elles enregistrent un mieux réjouissant le PLR ne peut toutefois s’empêcher de constater la faible capacité contributive d’une très grande partie de notre population. Impressionnant en effet est le tableau à page 86 : près des 3/4 des contribuables déclarent un revenu imposable inférieur à 60’000 francs, soit 4’600 francs mensuels fois 13…. 60% aucune fortune…. a contrario que 3 % déclarent un revenu imposable de plus 150’000 !!! Force est de constater que la capacité contributive est faible très faible ! Il serait intéressant de faire des comparatifs intra cantonal mais surtout ailleurs voir dans d’autres Villes de même taille cette fameuse capacité contributive… peut-être devrait-on mieux orienter une politique d’accueil pour faire venir ou maintenir de contribuables à forte capacité dans l’intérêt d’ailleurs des politiques sociales que nous souhaitons maintenir.

8. Nous constatons aussi, mais c’est aussi un « leit motif » que toujours et encore les absences de longue durée, de plus de 3 mois donc ! restent élevées ! 54 cas ont été recensés. Plus de 5 5 de l’effectif total que pour les longues durées ! sans compter les absences de moins de trois mois et les accidents professionnels et non (120 cas en 2015) avec arrêt de travail. le pourcentage devient lourd ! Beaucoup a été fait on le sait mais où sont les résultats. Le PLR suivra cette évolution de près. Car avec la santé on ne plaisante pas physique comme morale.

9. avant dernier point : on constate une augmentation frappante des locaux industriels et commerciaux vacants… (petite parenthèse que je ne peux pas m’empêcher de ne pas faire… raison de plus pour payer des loyers moins chers…on m’aura compris): serait-ce une baisse d’activité et de dynamique dans notre Ville. Il serait intéressant de savoir pourquoi cette hausse. comme il serait bien de faire un bilan des bâtiments de la Ville qui sont inoccupés…

10. enfin dans la liste des motions en suspens nous constatons que la plus ancienne motion date de 2002, soit il y a 14 ans…. on peut honnêtement se poser la question du temps qu’il faut pour y répondre…. et ce n’est pas un ça isolé des étions de 2005, 2006, etc. sont en cours de traitement. Cela ne va pas et va à l’encontre du bon fonctionnement des Instituions. Merci au CC pour votre engagement dans ce sens. Par ailleurs on ne souhaite pas le classement de la motion 303 qui elle ne date « que » de 2013 intitulée des prisons sans locataires pourraient en accueillir qui concerne la création d’une auberge de jeunesse. On souhaite que le CC nous donne des raisons plus détaillés sur l’impossibilité d’un tel projet et surtout quel explore d’autres pistes!

Vous l’aurez compris le PLR va accepter à l’unanimité ces comptes et le classement des motions proposées sauf la 303.

Et comme les bons comptes font les bons Amis et que j’ai parlé longtemps, allons donc boire ce fameux verre de l’amitié bien mérité et encore merci à toutes et à tous pour votre travail !

Merci pour votre écoute.

Julien Spacio, PLR