Rapport 16-015 - Demande de crédit pour l'amélioration des infrastructures de la déchetterie des Plaines-Roches

Création : mardi 28 juin 2016

Le rapport 16-015 a été étudié avec intérêt par le groupe PLR.

Partageant fondamentalement les objectifs visés, le groupe PLR acceptera ce rapport à l’unanimité.

A la lecture du rapport, on se rappelle que la déchetterie de Plaines-Roches a maintenant 15 ans.
Il s’agit donc à l’évidence aujourd’hui d’une part de faire des travaux de réfection et d’améliorations nécessaires et également d’adapter la structure aux différentes bases légales comme par exemple, celles qui touchent les produits toxiques.

La déchetterie n’est aujourd’hui plus adaptée et peu aux normes compte tenu de son exploitation grandissante.

On constate une augmentation assez sensible des déchets depuis 2004 mais avec un effet non négligeable depuis l’entrée en vigueur de la taxe aux sacs.

Il n’en demeure pas moins que la consommation de déchets relève maintenant d’un enjeu majeur.

En revanche, l’augmentation de la fréquentation des véhicules (doublement en sept ans) reste à la fois problématique et paradoxale.

On veut faire de l’écologie mais en voiture.

Cela dit, les travaux proposés aujourd’hui doivent se faire dans le respect du cadre légal. Comme indiqué précédemment, on constate la nécessité de s’adapter à la législation concernant les produits toxiques.

Il en va également de même pour tout ce qui concerne le personnel avec des risques d’accident et de maladie professionnelle qui peuvent être importants dans les conditions actuelles.

La réfection des sols qui date de plusieurs années est également approuvée.

Vous l’aurez compris, la dépense proposée va dans le sens de la sécurité et de l’entretien et est fondamentalement acceptée.

Deux bémols sont à relever. Il n’est plus possible de récupérer la totalité des déchets plastiques alors que notre autorité avait adopté à l’unanimité une résolution allant dans ce sens.
D’autre part, la taxe de base par ménage augmente. Plus on trie, plus on paye.

***
En revanche, le groupe PLR ne soutiendra pas les deux amendements PVS et PS.
Il est rappelé en page 24 du rapport qu’une étude est actuellement en cours suite à l’adoption par notre autorité d’une motion concernant la récupération des objets réutilisables.
Il apparaît donc aux yeux du PLR qu’il est prioritaire d’attendre les résultats de l’étude et ne pas mettre la charrue avant les bœufs.
Une étude de l’avenir de la déchetterie permettra peut-être d’envisager cette question sous une autre forme et pourquoi pas à un autre endroit.
Dans le chapitre « Avenir de la déchetterie » en page 23, on parle du futur et notamment de l’évolution de la déchetterie en fonction du bassin de population.
Encore une fois, le trafic va être une question fondamentale.
La collaboration et la mise en réseau de plusieurs déchetteries permettra peut-être de répartir différemment la répartition des déchets pour éviter un trop grand déplacement.

La question posée dans la motion 312 du 9 novembre 2015 doit être traitée dans ce cadre-là.

Au surplus, l’amendement PS qui s’apparente à un nouveau crédit d’engagement pose clairement problème au regard de l’art. 71 du RG.

Si cet amendement devait être maintenu, le CC serait inspiré de renvoyer la suite de la discussion à une prochaine séance pour éviter un passage en force et sans discussion d’une dépense supplémentaire.

Christophe Schwarb