16-025 - Rénovation du Temple du bas

Création : vendredi 28 octobre 2016

Le groupe PLR accepte le crédit à l’unanimité, mais désire néanmoins faire part au Conseil général et au Conseil communal de quelques commentaires, réflexions et demandes d’éclaircissements qui accompagnent cette prise de position.

Le projet est accepté dans son ensemble et le PLR se réjouit de l’évolution de la position du Conseil communal depuis février 2016. A cette date, sa position était je cite « …nous voulions lui ajouter des fonctionnalités supplémentaires nouvelles pour en faire aussi un espace de congrès, qui fait cruellement défaut à Neuchâtel puisque les organisateurs de séminaires, de congrès, buttent régulièrement sur un problème important à Neuchâtel, un lieu où tenir des séminaires ou congrès de 500 à 700 personnes. » et les travaux devaient débuter en mars 2016. Suite à notre interpellation 16-604 intitulée « Temple du Bas : quel avenir » et qui fut traitée en priorité, vous avez pris en compte les remarques que le PLR avait soulevé à l’époque.

En particulier, le projet de centre de congrès qui nous a toujours paru être une erreur à cet endroit a enfin été abandonné. De plus, dans le présent rapport, il est tenu compte des intérêts des différentes entités et utilisateurs du Temple du Bas, tant sur le plan de la planification des travaux que de la communication ce qui n’était pas le cas précédemment, et nous nous réjouissons.

Les remarques et questions qui demeurent sont les suivantes :


1. La question des honoraires, au point W page 24 du rapport, n’est pas détaillée si ce n’est qu’il nous a été dit que cela couvrait des frais autres que ceux de l’architecte. Nous souhaitons donc que les points W1 et W2 soient plus détaillés au vu du montant total de 1'126'500.-. Au demeurant, la même demande a été formulée par la Commission financière qui attend des explications sur le mode de calcul.
2. De la même manière, nous souhaitons que le point I1 de la partie « Installations », intitulé « Télécommunication, sécurité » soit détaillé, au vu du montant non négligeable de 563'000.-.
3. Nous formulons aussi une demande de clarification sur les 80'000.- prévus pour le relogement des acteurs actuels et en particulier leur redistribution.
4. Sachant qu’un grand nombre de sociétés, de musique en particulier, ont recours à ce temple lors de leurs concerts, bénéficiant de loyers abordables en comparaison d’autres salles, nous sommes soucieux de connaître l’ordre de grandeur de l’augmentation des loyers mentionnée dans le rapport et nous désirons un engagement chiffré.
5. En ce qui concerne le personnel (1.2 EPT), quelles seront ses occupations durant la période des travaux qui s’étalera sur une période d’au moins un an, de l’été 2019 à l’été 2020 ?
6. Nous terminerons par une suggestion, à savoir pourquoi ne pas profiter des travaux pour rabaisser la scène. La hauteur actuelle donne des torticolis aux spectateurs des 10 premiers rangs.

En conclusion, le groupe PLR se réjouit donc d’avoir été écouté et que l’on soit parvenu à une planification des travaux différée, eu égard aux utilisateurs des milieux culturels et religieux qui disposent ainsi d’un temps suffisant pour prendre les dispositions nécessaires avant que les travaux ne débutent. Soulignons enfin que l’amélioration de la climatisation est un plus et que les transformations de l’entrée sont saluées. Le groupe PLR accepte donc le crédit à l’unanimité.

Tiago Cordas