Fusion - Votation Peseux 25 novembre

Création : lundi 10 septembre 2018

Nous vivons un moment particulier. Le sujet – la fusion Neuchâtel-Ouest – est familier. Les arguments sont connus, rôdés et répétés. Quand-bien même nous ne sommes pas appelés à voter ce soir en qualité de Conseil général sur l’acceptation ou non de la fusion, chose que nous avons faite il y a 2 ans déjà, c’est particulier, spécial, d’en parler à nouveau dans des circonstances qui ont passablement changé.

En relisant les interventions des uns et des autres ayant précédé le vote de 2016 sur la fusion de Neuchâtel-ouest, une phrase m’a frappée particulièrement : « C’est une occasion unique ! ». D’aucuns ont mentionné ce fait à l’époque : Une occasion unique pour les communes concernées d’écrire l’histoire et de s’unir dans l’intérêt de la population de chacune d’elles.

Et bien, force est de constater que nous nous étions trompés : Valangin, Corcelles, Peseux et Neuchâtel ont une nouvelle occasion, une nouvelle chance d’unir leurs liens et de fusionner. Et c’est cela qui rend notre discussion particulière ce soir. Il nous est donné une nouvelle chance. C’est unique ! Et cette nouvelle chance, nous espérons, du côté du groupe PLR, qu’elle sera la bonne. 

Notre destin ne dépend toutefois pas de nos petites personnes. Il est lié à présent à la seule décision des habitantes et habitants de Peseux, qui, nous l’espérons, sauront saisir cette chance.

Peu importe les raisons ayant conduit à cette situation particulière, peu importe les détails de l’histoire. Seul le résultat compte. Et les faits sont là : la population de Peseux est invitée à voter à nouveau. 

Les Subiéreuses et les Subiéreux auront, en connaissance des résultats des votes des communes voisines, et cet élément est très particulier, votes tous largement positifs faut-il le rappeler, le mot de la fin, le pouvoir de sceller notre union, notre fusion, ou de l’enterrer, pour un temps du moins. 

C’est un peu comme dans un mariage entre personnes finalement. Vous savez, ce moment où le premier financé a déjà dit oui, et c’est au deuxième de répondre. Et là, il hésite un peu et marque un temps de silence. Un léger doute plane dans l’assemblée. Et bien nous en sommes là. De notre côté, nous avons déjà dit oui. Le maître de cérémonie, qui n’a pas compris la réponse du 2e fiancé, lui demande de répéter pour être bien sûr, et tout le monde attend la réponse avec impatience et espoir. Car il s’agit bien d’espoir : Espérons que Peseux fasse de même que nous, et dise oui également.

Je ne vais pas refaire ici la liste des avantages de fusionner (coefficient fiscal, poids politique, efficience accrue de l’administration, possible augmentation des prestations à la population, économies d’échelles, et j’en passe). Je ne cacherai pas non plus qu’il existe aussi des risques, des inconnues et des désavantages (perte d’autonomie, perte de proximité, etc.). Les quelques désavantages liés à la fusion seront largement compensés par les avantages. Il n’y a aucun doute là-dessus.

Le monde change. C’est ainsi, et il faut adapter nos structures politiques et administratives à ces changements. Aujourd’hui on travaille en Ville, on sort en Ville, on vit en Ville, mais on n’y habite pas forcément. L’agglomération est une réalité qui dépasse les limites communales. Il paraît donc juste que ces limites communales soient modifiées pour mieux correspondre à la réalité quotidienne du plus grand nombre d’habitants.

Il fait bon vivre en ville de Neuchâtel. Peu importe le quartier où l’on habite. En cas de fusion, il fera toujours bon y vivre, que l’on habite Corcelles, Peseux, Neuchâtel ou Valangin, n’ayez aucun doute là-dessus, n’ayez pas peur. 

Pour ces raisons le Groupe PLR de la Ville de Neuchâtel soutiendra à l’unanimité la résolution qui est proposée ce soir et vous invite à en faire de même. 

Alexandre Brodard