Budget 2010 (09-019)

Création : lundi 7 décembre 2009
Le Groupe PLR acceptera le budget sans aucun plaisir !

Dans sa conclusion le CC s'est plu à utiliser l'image du paquebot pour décrire la situation de la commune en vue du budget 2010.

Cette métaphore est toujours utilisée quand les conséquences de nos actes ne sont pas immédiates mais se font sentir seulement des années après les changements.

Le paquebot Neuchâtel est un bon vieux navire qui n'a actuellement pas fière allure.

Réserves/entretien
Il ne prend peut-être pas encore l'eau mais sa coque est rouillée. Car quand la mer était calme il aurait fallu entretenir le paquebot et faire réparer les machines, former l'équipage et éventuellement faire peindre le bateau pour être bien préparé aux intempéries qui viennent de toute façon de temps en temps en mer.

Collaboration
Le grand défi du paquebot « Ville de Neuchâtel » est qu'il a 5 capitaines. Il est difficile de barrer un paquebot et ce n'est pas par hasard que les paquebots ont normalement 1 capitaine qui est le maître abord ! Il est primordial pour le futur de notre paquebot que les cinq capitaines travaillent étroitement ensemble car ce ne sont pas 5 navires qui naviguent séparément mais un grand paquebot. Il faut une coordination exact et sans faille entre les 5 capitaines.

Future
Ou va le paquebot ? On nous informe qu'il y a assez de carburant pour parvenir bientôt dans des zones moins agités ! Mais que ferait notre paquebot dans les zones moins agités ? Ce n'est pas le but d'un paquebot de s'arrêter et jeter l'ancre. Il a été construit pour pouvoir avancer par n'importe quel temps et pour affronter les tempêtes si on a auparavant pris soins d'entretenir le paquebot !

Dangers
Il faut exactement savoir dans quel port l'on veut arriver et par quel route car en mer il y a toute sorte de danger !
· Il y a des tempêtes et nous venons d'essuyer une (situation économique mondiale) qui a secoué et endommagé notre paquebot. Beaucoup de passagers nécessiteront de l'aide dans les mois et années à venir ce qui posera un grand problème au caissier du Paquebot.
· Nous avons subi un torpillage de la part d'un sous-marin qui s'appelle « Canton de Neuchâtel »
· Il y a des icebergs, le bateau peut prendre feu et je ne parle pas des maladies abord !

Parlons de l'équipage : Le nombre et la paie des marins est un sujet très important pour la rentabilité du paquebot. Pour cette raison sur les paquebots il y a le moins possible de personnel (15 sur un navire à charge) et ils sont engagés avec des contrats temporaires.
Le paquebot Neuchâtel a un grand équipage bien formé auquel il consacre 38% du budget 2010. Les capitaines font de grands efforts pour maîtriser cette charge de personnel mais il faut garder en tête que chaque personne enrôlé sur le bateau (même en pourcentage partiel) a des conséquences sur les comptes du paquebot pendant des décennies.

Résumé
· Connaître le port de destination. Pour cela il y a des instruments de navigation et je rappelle qu'on ne navigue plus en s'orientant par les étoiles.

· Il est important d'analyser quel services le paquebot peut offrir à ses passagers. Un navire peut couler quand il est surchargé. Il y a un choix à faire et éventuellement du ballast à jeter par-dessus bord !

· Le paquebot Neuchâtel n'est pas un navire de luxe ! Si les capitanes décident de construire une piscine de plus pour les passagers il manque d'autre côté l'argent pour entretien de base du navire. Il faut rappeler ceci aux capitaines, à l'équipage mais aussi aux passagers du Paquebot Neuchâtel !


Merci aux capitaines et à l'équipage du paquebot Neuchâtel de prendre soin du navire pour qu'il soit bien entretenu, avec un nombre équipage et une bonne réserve de carburant quand nos enfants voudront voyager à leur tour !

Je vous souhaite à tous bon vent !
Amelie Blohm Gueissaz pour le PLR