11-405 Pour des impôts adaptés à la hausse des revenus de la Ville

Création : mercredi 19 octobre 2011

Le groupe PLR dépose une proposition pour réduire de 5 points le coefficient fiscal de la Ville.

Neuchâtel connait depuis 2 ans une hausse spectaculaire de son produit des impôts sur les personnes morales, hausse qui se chiffre, bon an mal an, à CHF 20 millions, soit 15% de la totalité des impôts perçus.

La dernière projection des comptes 2011 montre que 8 millions devront être redistribués aux autres communes des cantons, selon les dispositions prises dans la toute nouvelle loi cantonale sur la fiscalité des personnes morales. On pourrait espérer que les 12 millions restants soient affectés à des tâches de salubrité telles que le désendettement de notre collectivité. Malheureusement, nos autorités jouent à « qui veut dépenser des millions ».

Aux dépenses voulues par le peuple (structures d'accueil), s'ajoutent celles découlant du bon plaisir de la majorité, que ce soit au niveau de l'exécutif (création de nouveaux postes, augmentation des subventions diverses, ...), ou du Conseil général (distribution gratuite de sacs poubelle).

Nous pensons que le contribuable mérite un retour plus concret sur cette embellie financière que par des prestations qu'il n'aura le plus souvent pas demandées et dont il ne verra pas - ou très indirectement - le bénéfice. Ce juste retour doit se manifester par une baisse sensible du coefficient fiscal, qui aidera les contribuables à équilibrer à leur tour leur budget 2012 et les suivants. Leur pouvoir d'achat n'a de loin pas suivi les hausses de revenus de la Ville, en témoignent les baisses inquiétantes que nous constatons au niveau des revenus des personnes physiques.

 

Proposition déposée le 19 octobre 2011, discutée en plénum le 5 décembre (séance du budget) et réfusée (sans surprise) lors de cette même séance.