Budget 2017 : danger !!!

Publication : mardi 21 février 2017

Le Conseil communal a fièrement annoncé un budget bénéficiaire pour 2017. C’est faux ! Cet « équilibre » n’est obtenu qu’en prélevant 12,45 millions de francs dans les réserves. Autrement dit sans ces revenus extraordinaires le résultat opérationnel (charges d’exploitation - revenus) est déficitaire de 12,26 millions !!! 

Certes une parties de ces réserves sont des fonds affectés mais comment expliquer que l’on doive solliciter la réserve conjoncturelle alors que les revenus sont stables et même ils progressent ? La réponse est simple les charges d’exploitation augmentent vertigineusement année après année. L’affaire ne serait pas grave en soi si ces prélèvements dans les réserves étaient occasionnels mais voilà que systématiquement on procède de la sorte. Cela ne peut plus durer indéfiniment.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser en regardant le Canton ou la conjoncture économique, la Ville de Neuchâtel a eu de belles années financières grâce notamment à un contributeur en particulier. Mais on sait déjà que cela va changer au vu des deux facteurs précités. Le Canton qui cherche désespérément de l’argent (il a déjà annoncé plusieurs millions de francs de report sur les Communes) et la conjoncture qui ne s’annonce pas au beau fixe pour des sociétés exportatrices comme les nôtres. Alors gouverner c’est anticiper !

En sachant que les revenus vont plutôt diminuer les prochaines années et que les charges de transfert vont elles augmenter, que faut-il faire ? La réponse est simple : maîtriser nos charges structurelles ! Les seules sur lesquelles on peut agir !

Concrètement il faut maîtriser nos charges de personnel et nos charges de bien et services. Cette dernière législature environ 100 postes plein temps sur 800 ont été créés. C’est énorme ! et que fait-on en 2017 ? On souhaite engager encore. C’est dangereux ! Très dangereux ! Ou encore augmenter les prestations de services et honoraires à tiers à près de 24 millions de francs…

Le conseil communal parle à juste titre de mettre en place un processus d’optimisation durable des charges et des recettes visant à mettre en adéquation les actions de la Ville avec sa capacité financière. Bravo ! Mais à quand les actes…

Julien Spacio