Vivre la Ville - Trop de projets immobiliers en rade !

Publication : vendredi 18 octobre 2019

 

A intervalle régulier, nous apprenons l’existence de nouveaux projets immobiliers importants sur le territoire de la Ville. Ces projets, qu’ils soient privés ou conduits par la Ville, sont extrêmement importants afin d’améliorer la densification urbaine, offrir des logements de qualité et favoriser le retour d’habitants au centre-ville.

Les baisses successives de la démographie enregistrées par la Ville ne doivent en aucun cas être prises à la légère et l’amélioration de notre attractivité résidentielle ne pourra pas passer pas que par la réalisation de coopératives d’habitation.

Malheureusement, malgré les communications successives, nous devons constater que peu, pour ne pas dire aucun, des projets annoncés ne sont encore sortis de terre ou en passe de l’être.

Même si la liste ci-après n’est pas exhaustive, nous pensons en particulier aux projets BellaVista (ex. friches Metalor), Les Gouttes d’Or, Tivoli-Sud, Les anciens Abattoirs, les Portes Rouges ou encore Jeanne de Hochberg.

Pour prendre conscience de l’ampleur du problème, il n’est pas inutile de rappeler, par exemple, que la mise à l’enquête initiale du plan de quartier Tivoli-Sud date de 2006. 

Treize ans (!) plus tard, force est de constater que ce projet n’avance pas, enlisé qu’il est dans les procédures d’opposition et les recours.

Pour le groupe PLR de tels délais sont inconcevables et tout simplement incompréhensibles et nous nous demandons dès lors si la Ville entend véritablement les mener à bien ou si certains sont discrètement en voie d’être abandonnés.

Au vu de ce qui précède et lassé par les explications partielles que nous ne recevons qu’au compte-gouttes, le groupe PLR a déposé une interpellation pour obtenir du Conseil communal un état de situation détaillé de tous les projets et la priorité qu’il entend leur donner pour les mener à bien.

Nous attendons en particulier de connaître les raisons exactes qui bloquent apparemment ces projets stratégiques (tous les quartiers de la Ville sont concernés), de qui ou de quelle(s) association(s) émanent les oppositions, quels efforts entend fournir le Conseil communal pour les faire aboutir et dans quel délai envisageable pour le début des travaux.

Pour le groupe PLR, il manque une véritable priorisation des projets immobiliers dans lesquels la Ville est impliquée. A vouloir lancer de (trop) nombreux projets, on ne permet pas aux services – qui n’ont pas les ressources nécessaires - de les gérer efficacement. Prioriser et échelonner correctement les projets permettra, enfin, d’avancer et ce sans recours à du personnel supplémentaire 

Ces dossiers sont stratégiques car c’est bien l’établissement de nouveaux habitants et contribuables sur le sol de la commune qui est en jeu. Le groupe PLR demande donc que des mesures concrètes et efficaces soient prises rapidement afin que ces projets ne restent pas en rade mais sortent enfin de terre.

J. Zimmerli