Vivre la Ville - Petits commerçants : du soutien concret

Publication : mercredi 13 mai 2020

Lors de sa séance du 11 mai dernier, la première depuis le début de l’épidémie liée au COVID-19, il a bien entendu beaucoup été question du fonctionnement de notre société en temps de crise. Dans un rapport d’information, le Conseil communal a exposé les mesures d’urgence qui ont été prises. Le groupe PLR a clairement  pris acte, à l’unanimité, de ces mesures qui soutiennent les acteurs économiques locaux, par l’abandon de loyers ou de certaines taxes, par exemple.

En revanche, le groupe PLR a interpellé le Conseil communal en insistant sur la nécessité d’établir une stratégie à plus long terme, respectant notamment l’égalité de traitement, en permettant  à tous les petits commerçants et indépendants de pouvoir exercer leurs activités sans entrave administrative excessive. Les prochains mois s’annoncent en effet difficiles pour toutes celles et ceux qui tentent de reprendre leur activité professionnelle. Même si la marge de manœuvre de la Ville est relativement restreinte, il importe qu’un message clair et fort soit adressé à toutes celles et ceux qui font vivre notre ville.

Il importe donc que les entraves administratives habituelles soient sinon levées du moins appliquées avec beaucoup de discernement. On pense en particulier à toutes celles et ceux qui souhaitent obtenir des dérogations parce qu’ils ou elles utilisent une plus grande partie de l’espace public ou organisent leur activité en dehors des heures habituelles fixées par les réglementations sur le commerce. Il en va non seulement de leur survie mais également d’une forme de solidarité. Le Conseil communal a semble-t-il entendu le message puisqu’il s’est déclaré être à l’écoute et la situation sera suivie avec intérêts. Au surplus, un plan de relance a été annoncé pour les mois qui viennent.

Le groupe PLR se réjouit d’ores et déjà d’y participer.

Christophe Schwarb